Elle

Béluga

ligne décoration

En cours d'adoption Lyne Morissette

  • Numéro d’identification

    DL0631

  • Sexe

    Femelle

  • Naissance

    Avant 1992

  • Connu depuis

    1996

Ses traits distinctifs

Il faut être très minutieux pour reconnaître Elle du flanc gauche avec les infimes détails de sa crête dorsale. Ce qui la distingue, c’est sa petite cicatrice ronde sur le flanc droit en avant de la crête dorsale.

Son histoire

C’est en 1996 que nous avons rencontré Elle pour la première fois. À l’époque, elle était légèrement grise, presque blanche. À partir de 2004, elle a toujours été «notée» comme blanche. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Elle est donc née probablement entre 1988 et 1992! Son sexe a été déterminé par l’analyse génétique d’une biopsie prélevée le 22 juillet 2010: il s’agit d’une femelle.

Dans l’aire de répartition estivale, les femelles forment de grandes communautés dans lesquelles elles s’occupent des nouveau-nés et des jeunes. Ces communautés sont attachées à des territoires traditionnels et il y a peu d’échanges entre elles. Pour le moment, les secteurs fréquentés et les associations de Elle nous permettent de croire qu’elle fait partie de la communauté du Saguenay. Nous l’avons d’ailleurs observée régulièrement avec les matriarches du Saguenay, soit Slash, Athéna, DL1050 et DL0169.

L’histoire des jeunes bélugas et la possibilité de suivre l’évolution de leur comportement sont nos meilleurs outils pour comprendre leur vie sociale. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Observée régulièrement avec...

Historique des observations dans l’estuaire

1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017

Années pendant lesquelles l’animal n’a pas été observé Années pendant lesquelles l’animal a été observé

Dernières nouvelles

Le Bleuvet se trouve près de Pointe-Noire, où un troupeau de 40 individus nage de façon active. Nous observons beaucoup d’activités de surface : des pectorales et des queues s’élèvent de l’eau. Parmi les individus que nous photographions se trouve Elle, qui nage en compagnie de Dorothy. Au début du contact, les animaux faisaient beaucoup de surplace, ils plongeaient et revenaient au même endroit. Ce comportement en était-il un d’alimentation? À la fin du contact, les bélugas se sont mis à remonter le Saguenay. C’est à ce moment que nous avons repéré un veau se tenant tout près d’une femelle qui présente une petite ligne grise, comme un trait de crayon gris sur le flanc droit. Pour le moment, l’équipe n’a pas reconnu cet individu.

Le 5 septembre 2015, nous observons Elle au sud de l’Île Rouge, au large de la ville de Tadoussac à l’embouchure du Saguenay. Elle nage en compagnie d’une trentaine d’individus, incluant des adultes et des jeunes. Le troupeau est scindé en plusieurs petits groupes de trois individus qui sont très près les uns des autres. En plus des bélugas, nous observons une dizaine de phoques et des petits rorquals. Les proies sont probablement abondantes à cet endroit. Alors que nous photographions les individus tour à tour, nous sommes émerveillés de découvrir, aux côtés d’une des femelles, un nouveau-né, reconnaissable grâce à sa petite taille et à sa couleur « café au lait ».

Le 2 octobre 2012, Elle se trouve dans le fjord du Saguenay dans un troupeau d’une trentaine de bélugas, des adultes, des jeunes et trois veaux. Nous reconnaissons aussi DL0030, l’un des bélugas les plus familiers de notre équipe de recherche. Au cours de cette rencontre, nous observons un comportement bien particulier: deux jeunes bélugas nagent près de la surface en formant des «S» et crachent de l’eau. Pourchassent-ils une proie?

Pour capturer leurs proies, les bélugas les aspirent. Quand ils ratent leur coup et n’aspirent pas le poisson, ils recrachent l’eau. Serait-ce une anguille? Malgré la rareté des observations directes, les chercheurs ont toujours pensé que l´anguille pouvait figurer sur la liste des proies des bélugas et, plus précisément, à l´automne, alors qu’elles effectuent leur migration dans le Saint-Laurent.

 

Nous sommes à l’embouchure du Saguenay lorsque nous apercevons Elle. Elle est accompagnée de deux autres adultes blancs et de trois jeunes gris. Soudainement, le troupeau se divise! Deux des trois adultes prennent la direction de l’aval alors que le troisième poursuit sa course vers l’amont du Saguenay avec les trois jeunes. Nous décidons de suivre la paire d’adultes vers l’aval, car nous voulons tenter notre chance pour une biopsie. Finalement, ce n’est que partie remise: les animaux demeurent à une trop grande distance et le temps s’assombrit. Nous devons les laisser, car la pluie commence et nous devons nous mettre à l’abri.

Participez à l'adoption

Fond amassé pour l'adoption
11%

Le parrain

Lyne Morissette a adopté Elle (en cours).

Pour les 40 ans de Lyne, accomplissons ensemble quelque chose de spécial et significatif pour Elle en adoptant ce béluga. Soulignons par le fait même le travail et les réalisations d’une grande femme tout en supportant une cause qui lui est chère et qui est importante pour nous et pour les générations futures.

Participez à l’adoption en cliquant ici ou en remplissant le formulaire ci-bas.

Ont participé à l’adoption de groupe : Cindy Grant, Eliane, Annabelle, André, Lisa Treau De Coeli, Laure de Montety, Mélanie Lévesque, Nicole Moisan, Becca Scarratt, Esther Blier et Christian Gagnon.