Les dents des baleines sont-elles en ivoire?

  • © GREMM
    09 / 10 / 2014 Par Camille Bégin-Marchand

    La dentine constitue en majeure partie les dents des mammifères, y compris celles des humains. Elle est composée à 75 % d’hydroxyapatite, un minéral, ainsi que de fibrilles de collagène. Lorsque la dentine s’est développée considérablement pour que la dent puisse être sculptée, le terme ivoire s’applique. Ce mot est utilisé de façon générique lorsque les dents ou les défenses animales constituent des matériaux de sculpture pour l’homme et qu’elles possèdent une valeur marchande. C’est le cas principalement pour les narvals, les cachalots, et parfois les épaulards. Depuis la préhistoire, l’homme taille et sculpte l’ivoire des baleines, des morses et des éléphants en objets (touches de piano, boutons, reliures de livres, etc.). Cette matière dure est aujourd’hui remplacée dans plusieurs cas par le plastique.

    La taille et la forme des dents varient d’une espèce à l’autre. Ce qui distingue une dent d’une défense, c’est l’utilisation dont en fait l’animal. Les dents ont des fonctions de mastication, de déchiquetage et de capture des proies. Les défenses pourraient fournir un avantage évolutif lors de la compétition entre mâles, de la chasse ou pour la perception sensorielle de l’environnement dans le cas particulier des narvals.