Des milliers de bonds successifs à la surface d’une eau scintillante. Les dauphins à flancs blancs étaient présents par centaines au large de Port-Cartier et de Sept-Îles cette semaine. Il est fréquent de voir des dizaines d’individus dans cette région pendant l’été et l’automne, mais la vision de ces agiles cétacés filant au-dessus de l’eau est toujours un phénomène impressionnant. Sur la quarantaine d’espèces de dauphins qui existent dans le monde, seules deux espèces visitent régulièrement le golfe: le dauphin à flancs blancs de l’Atlantique et le dauphin à nez blanc.

Des centaines de dauphins à flancs blancs se trouvaient également entre le phare de Cap-des-Rosiers et l’ile Plate au large de Percé cette semaine… en bonne compagnie. Dans la baie de Gaspé, il y avait aussi des petits rorquals, des marsouins, et des baleines à bosse. «C’était le festival de la baleine à bosse, il y en avait minimum 20-25!», s’exclame un observateur.

Mardi, les dauphins à flancs blancs ont charmé les passagers du traversier entre Les Escoumins et Trois-Pistoles et les bélugas ceux du ferry entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. Parfois, pour observer les baleines, il suffit de prendre le traversier!

Grands rassemblements dans l’estuaire

Souvent confondus avec les dauphins à cause de leur couleur, les marsouins communs sont pourtant plus près génétiquement des bélugas et des narvals. Une cinquantaine de ces petits cétacés se déplaçant en groupes de 2 à 4 ont été vus entre Les Escoumins et Tadoussac. «Ils manquaient à l’appel à la fin août. Seulement deux douzaines alors qu’on a l’habitude d’en voir des centaines», précise un observateur.

Les observateurs terrestres nous mentionnent avoir remarqué qu’à marée haute les conditions sont favorables pour voir de grands groupes de baleines. Le 4 octobre, un ornithologue posté aux dunes de Tadoussac bénéficiait d’une visibilité excellente. Après un balayage systématique de 15 minutes à l’aide de sa lunette d’approche, il a dénombré plus de 30 petits rorquals, 12 rorquals à bosse en groupe de 3-4 éparpillés, et 26 rorquals communs, dont un groupe serré de 16 individus! La veille, à l’heure où les algues du rivage se font chatouiller par les vagues, environ 30 rorquals communs s’étaient également rassemblés près de la surface entre Tadoussac et Les Bergeronnes et produisaient des souffles aux couleurs de l’arc-en-ciel. « Les photos avec ces souffles colorés et ce ciel de fou, je rêvais de les prendre un jour. », témoigne le photographe Renaud Pintiaux.

Cette semaine, les amoureux des baleines partis à l’aventure en croisière ont encore eu l’occasion d’observer de nombreuses baleines. Depuis leur bateau de recherche, l’équipe du Mériscope a dénombré mardi entre Les Escoumins et Tadoussac : 40 petits rorquals, au moins 12 rorquals à bosse, 12 rorquals communs (et le double considérant les souffles), et 40 bélugas se promenant entre ces grandes baleines.

Divers gros cétacés

Lundi dernier, au large de Rimouski, des bélugas, des petits rorquals, des marsouins et un rorqual à bosse étaient visibles à partir du bateau d’un observateur. À Gaspé, une riveraine a vu un petit rorqual apparaître près de la marina dans un décor d’automne digne d’une carte postale. Avec quelques petits rorquals du côté de Baie-Comeau, c’était assez tranquille. Au large de Sept-Îles, on pouvait voir des petits rorquals et du thon. Aux Îles-de-la-Madeleine, des petits rorquals, mais également un souffle en forme de V… caractéristique d’une baleine noire de l’Atlantique nord!

Parmi les espèces méconnues du Saint-Laurent, on ne compte pas que les dauphins, mais aussi les requins. Huit espèces de requins fréquentent régulièrement le Saint-Laurent, dont le grand requin blanc. Selon les données satellites du groupe Ocearch, deux individus, appelés Breton et Vimy, étaient de passage près des Îles-de-la-Madeleine cette semaine.

Où sont les baleines cette semaine? La carte des observations

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation. Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Observations de la semaine - 7/10/2021

Marika Drouin

Marika Drouin a rejoint l'équipe de Baleine en direct en tant que rédactrice scientifique au GREMM à l'automne 2021. Elle a effectué un baccalauréat en biologie ainsi qu'une maitrise en biochimie - profil bio-informatique à l'Université Laval. Sauveteuse durant de nombreux étés et plongeuse à ses heures, Marika est fascinée par l'écosystème du fleuve St-Laurent et par toutes les espèces qui y vivent! Passionnée par la communication scientifique, Marika adore imager des phénomènes complexes afin de faire voyager toute personne intéressée dans le monde insoupçonné des baleines!

Articles recommandés

Jaillir avec puissance de la surface

Décidément, samedi fut une journée mouvementée dans la baie de Gaspé. Samedi matin, deux rorquals à bosse ont sauté à…

|Observations de la semaine 2/12/2021

Bouillonnements colorés au large

Vendredi matin, depuis le haut des dunes de Tadoussac, un ornithologue passionné aperçoit des éclaboussures au milieu du fleuve. Intrigué,…

|Observations de la semaine 25/11/2021

Le chant des loups marins

«Côté baleines, c'est tranquille cette semaine, nous confie une habitante de Percé, mais les phoques gris sont bien présents. La…

|Observations de la semaine 16/11/2021