L’attention est tournée vers le golfe

  • © René Roy
    31 / 08 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux

    En commençant par la région de Cloridorme en Gaspésie où «près de 40 rorquals bleus sont présents», indique Richard Sears, directeur et fondateur de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS). Il est présent sur place avec une partie de son équipe pour en découvrir plus sur ces géants. Leur travail de longue haleine pour photo-identifier ces rorquals bleus au fil des années porte fruit, car plusieurs sont reconnus : B081, B112, B119, B318, B344 et plus ! De nouveaux «venus» se joignent aussi à la mêlée.

    Les rorquals bleus ne sont pas les seuls à profiter de cette région et de son abondance en proies. Des dauphins à flancs blancs, des marsouins, des petits rorquals, des rorquals à bosse (environ sept individus) et une dizaine de rorquals communs y sont aperçus. À leur suite, les excursionnistes présentent la biodiversité du Saint-Laurent à leurs passagers. Sans oublier les thons rouges qui apparaissent furtivement à la surface de l’eau et un poisson-lune remarqué au large de Sainte-Thérèse de Gaspé.

    Une autre partie de l’équipe du MICS poursuit le travail en Minganie, où se trouve la station de recherche (à Longue-Pointe-de-Mingan). Là-bas aussi, il y a de l’action ! Plusieurs rorquals à bosse sont identifiés (dont Spines, Hunter, Irisept, La Souffleuse, Cédille, etc.). Les protubérances sur le rostre du rorqual à bosse Spines ont d’ailleurs été vues de très près par l’équipe alors que l’animal «espionnait» le bateau, sortant le bout de sa tête hors de l’eau. Un vidéo présentant ce comportement surprenant est disponible sur la page facebook du MICS. Ce comportement d’espionnage en surface est surnommé «spyhopping». D’autres fois, une baleine nage lentement autour d’une embarcation, passant et repassant sous la coque, et se tournant sur le côté pour jeter un coup d’œil vers la surface…

    Une autre observation hors de l’ordinaire à souligner : une baleine noire de l’Atlantique Nord a été observée dans la région de Mingan. Une fois les photos envoyées à l’équipe de New England Aquarium, l’individu a été identifié par les chercheurs américains: il s’agit de Phantom, une femelle âgée de 7 ans.