Un autre moyen possible, en plus des adaptations vasculaires, pour éviter les coups ou les pertes de chaleur comme elles ne peuvent pas enlever leur manteau de gras.

Les rorquals, par exemple, se déplacent dans les eaux froides pour se nourrir l’été et retournent dans les eaux chaudes pour mettre bas ou se reproduire l’hiver. Cela implique un jeûne chez l’adulte, les eaux chaudes étant pauvres en nourriture, mais il est plus avantageux pour le nouveau-né de rester dans ces eaux. Étant plus petit, sa couche de graisse est plus mince, il est donc plus susceptible aux pertes de chaleur.

Il est probable que les femelles immatures ou celles qui ne mettent pas bas cette année demeurent dans les eaux froides, profitant ainsi de l’abondance de nourriture, une stratégie rentable. D’ailleurs, il est parfois possible d’apercevoir des baleines dans le Saint-Laurent l’hiver. Certains rorquals se font même parfois prendre par le couvert de glace trop épais.

Pour en savoir plus:

La thermorégulation

Les baleines en questions - 29/10/2014

Camille Bégin Marchand

Camille Bégin Marchand a travaillé au GREMM de 2013 à 2018. Elle a commencé comme naturaliste au Centre d’interprétation des mammifères marins, mais son intérêt pour l’écriture scientifique l’a menée à travailler comme rédactrice pour Baleines en direct. Passionnée par la biologie et amoureuse de la région, elle fait aussi une maitrise en sciences de la forêt en collaboration avec l’Observatoire d’Oiseaux de Tadoussac.

Articles recommandés

Quel est l’impact d’une collision sur la vie sociale d’un cétacé ?

Lorsqu'on évoque les impacts d'un accident entre un navire et un mammifère marin, on se concentre généralement sur les conséquences…

|Les baleines en questions 19/1/2021

Comment rester optimiste face à l’avenir des baleines?

En conservation et en recherche, les efforts pour mettre à jour les connaissances sur les cétacés et les protéger se…

|Les baleines en questions 18/12/2020

La consanguinité, un problème pour les baleines en voie de disparition ?

Il resterait près de 360 baleines noires de l’Atlantique Nord dans le monde, et probablement moins d'une dizaine de vaquita…

|Les baleines en questions 26/11/2020