Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.

La brume recouvrait les eaux de l’estuaire du Saint-Laurent ce vendredi. Mais en après-midi, de belles éclaircies nous permettent de repérer au large, entre Tadoussac et Les Bergeronnes, trois rorquals communs (avec notamment Orion et Bp 094), une dizaine de petits rorquals (quelques-uns en alimentation de surface), plusieurs groupes de phoques gris, une poignée de marsouins communs et un troupeau d’une cinquantaine de bélugas dans l’embouchure du Saguenay.

Le plus beau moment de la journée? Cette apparition, ce petit rorqual remontant lentement des profondeurs juste devant notre embarcation. Nous avons pu l’admirer pendant quelques secondes par transparence avant qu’il ne perce la surface de l’eau. Mais voyez plutôt les photos ci-dessous!

Côté oiseaux, à noter au large de Tadoussac l’arrivée progressive des hareldes kakawis (l’hiver approche!), quelques grèbes jougris, un fulmar boréal, plusieurs centaines de laridés, 3 phalaropes à bec étroit et… un macareux moine (voir photo)! Une espèce parfois croisée en octobre dans notre secteur mais jamais fréquente.

4417_112829709745_3688559_n_modifié-1Les photos sont au crédit de Renaud Pintiaux

Carnet de terrain - 18/10/2013

Renaud Pintiaux

Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.



Articles recommandés

Océans silencieux : est-ce que la crise de la COVID-19 a réduit le bruit dans l’habitat des baleines?

Par Valeria Vergara, chercheuse au programme de conservation des mammifères marins d’Ocean Wise. Texte traduit par Marie-Ève Muller. Pour lire le…

|Carnet de terrain 16/4/2020

Attrape-moi si tu peux: une semaine à l’échouerie de Saddle Island

6 h 30, le réveille sonne pour une nouvelle journée de terrain. Je ne suis pas à Tadoussac, mais bien à l’Île-du-Prince-Édouard…

|Carnet de terrain 13/2/2020

Avancement de la préparation des squelettes du Centre d’interprétation des mammifères marins

  Lors de son dernier entretien avec une stagiaire de Baleines en direct à l’automne 2018, Michel Martin, naturaliste sénior…

|Carnet de terrain 3/2/2020