En septembre dernier, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins reçoit un signalement concernant une carcasse de dauphin à flancs blancs près de Rimouski. Une nécropsie réalisée sur la carcasse à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal révèle que le dauphin serait mort des suites de la grippe aviaire, une maladie infectieuse touchant principalement les oiseaux.

Du golfe du Mexique à la Suède

Bien qu’elle touche principalement les oiseaux, la grippe aviaire, aussi appelée influenza aviaire, peut se transmettre aux mammifères. Des cas de renards roux, de lynx, de loutres et de putois infectés ont d’ailleurs été rapportés en Europe. Pour ce qui est des mammifères marins, quelques cas phoques affectés sont documentés. Récemment, les premiers cas de cétacés affectés ont été déclarés. En mars 2022, la mort d’un dauphin gris dans le golfe du Mexique a été attribuée à la grippe aviaire. Chez ce cétacé, la grippe a causé une inflammation du cerveau. Quelques mois plus tard, en juin dernier, un premier cas de marsouin décédé de l’influenza aviaire est documenté en Suède. Il serait probable que ce marsouin soit entré en contact avec des oiseaux sauvages infectés.

En passant par le Québec

Au Québec, bon nombre de phoques communs ont trouvé la mort après avoir contracté une souche eurasienne de la grippe aviaire, le H5N1. D’ailleurs, cette souche semble hautement pathogène et tente de s’installer durablement chez les mammifères. Au printemps dernier, ce sont une ourse et ses deux petits qui l’ont contracté au parc national de Forillon, soit une première au pays. Ceux-ci ont dû être euthanasiés pour éviter la transmission chez les humains. Du côté des cétacés, le nombre de mortalités de marsouins a été particulièrement élevé cet été et certains se sont questionnés sur la possibilité d’une transmission de la maladie chez cette espèce. Cependant, le médecin vétérinaire Stéphane Lair, de l’Université de Montréal, ne pense pas que les marsouins auraient été touchés par cette grippe. Ces derniers ne présentaient pas les lésions histologiques que l’on retrouve habituellement sur les carcasses. La forte mortalité pourrait être expliquée par d’autres facteurs, par exemple un manque de proie.

Pour ce qui est du dauphin à flancs blancs de Rimouski, il s’agit du premier cas confirmé chez cette espèce. Stéphane Lair explique que la faculté de médecine vétérinaire a reçu la confirmation de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Au Canada, tous les cas doivent être signalés à l’ACIA pour validation et déclarés en vertu de la Loi sur la santé des animaux.  « À mon avis, ça va rester des cas sporadiques chez les mammifères marins, donc peu d’impacts au niveau de la population », mentionne-t-il.

Ça mange quoi en hiver?

La grippe aviaire est une maladie infectieuse causée par le virus influenza qui se classe en différents types; A, B, C et D, qui affectent chacun différentes espèces. Le virus de type D peut causer des infections strictement chez les bovins, alors que les virus de type B et C touchent généralement les humains, mais pas exclusivement. Le type A, quant à lui, s’en prend généralement à l’avifaune, les oiseaux. Ces virus s’en prennent aux voies respiratoires, occasionnant des symptômes respiratoires, mais aussi digestifs et nerveux. La transmission virale se produit par contact direct avec des fientes ou des sécrétions infectées, mais aussi par contact avec de l’équipement, de l’eau et de la nourriture contaminée. Bien que rare, la transmission aux humains n’est pas impossible. Il demeure donc recommandé de ne pas s’approcher ou toucher un animal malade ou mort.

Urgences Mammifères Marins - 30/11/2022

Marianne Houle

Marianne Houle est stagiaire à la rédaction au GREMM pour l’automne 2022. Étudiante au baccalauréat en études de l’environnement, elle cultive depuis son jeune âge une grande passion pour les animaux et le milieu aquatique. La vulgarisation et le journalisme scientifique sont pour elle des outils permettant de démocratiser la science.

Articles recommandés

Un visiteur des profondeurs s’échoue à Sept-Îles

Le 23 octobre dernier, une baleine à bec de True s’échoue et meurt dans la baie de Sept-Îles. Les causes…

|Urgences Mammifères Marins 19/1/2023

Un rorqual à bosse empêtré dans l’estuaire : une grande mobilisation

Lundi dernier, le 12 septembre, le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit un appel : un rorqual à…

|Urgences Mammifères Marins 16/9/2022

Le phoque commun du Saint-Laurent touché par la grippe aviaire

En juin dernier, le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM) a reçu un nombre anormalement élevé de signalements…

|Urgences Mammifères Marins 2/8/2022