Des grands rorquals continuent de souffler devant Franquelin et Godbout, donnant lieu à des observations hivernales toujours extraordinaires. Ailleurs dans le Saint-Laurent, ce sont plutôt des observations de phoques qui sont signalées. On les aperçoit à plusieurs endroits, nageant à proximité de la rive à Tadoussac ou étendus sur les glaces dans la baie de Gaspé.

Rorquals bleus et communs à l’horizon

À Franquelin, un observateur chevronné partage ses rencontres avec les baleines de la semaine, toutes plus étonnantes les unes que les autres. « Encore une bleue et deux rorquals communs. […] Hier en face du village ça s’alimentait! Une bleue à Godbout cet après-midi! C’est juste fou! Ça souffle tous les jours! » On rapporte également deux phoques du Groenland qui nageaient à proximité de la rive. À Godbout, un riverain aperçoit trois grands rorquals par un bon matin : « il y avait trois baleines le long de la montagne, dont deux ensemble et une troisième en solitaire qui me semblait être une bleue. »

Observer les phoques

Le retour de la glace dans la baie de Gaspé amène aussi quelques phoques, qui viennent s’y installer. Une passionnée des mammifères marins fait un topo des observations de pinnipèdes dans la région : « En toute fin de journée, il y en avait environ 150-200 sur la glace, à priori des phoques du Groenland. Des amis m’ont dit qu’il y en avait plusieurs centaines quelques jours auparavant sur de la glace en face de Pointe-Saint-Pierre, donc plus vers l’extérieur de la baie. Du côté de Cap-aux-Os, ça n’aura pas duré longtemps, le peu de glace qu’il y avait au milieu de la baie a été poussé par un peu de vent. »

Un phoque commun traîne dans le coin de la pointe de l’Ilet à Tadoussac. Il aurait même été aperçu en train d’effrayer deux canards noirs! Aux Bergeronnes, un riverain signale qu’il n’a vu ni phoque ni souffle, mais a quand même profité des superbes journées ensoleillées. Quelques phoques communs sont aussi repérés ici et là aux Escoumins.

Quelle espèce de phoque?

Entre Kamouraska et Rimouski, une curieuse a eu l’occasion d’observer un phoque sur les glaces. Elle se demandait de quelle espèce il pouvait bien s’agir. Même s’il est parfois difficile de savoir à quelle espèce de phoque on a affaire, particulièrement si les individus sont situés très loin, il y existe quand même quelques trucs rapides pour les identifier.

Les phoques communs, qui résident à l’année dans le Saint-Laurent, ont une tête arrondie et des narines en forme de « V ». Leur museau ressemble à celui d’un chien. De couleur gris-jaune à brun-clair, leur robe possède quelques taches sur le dos, alors que leur ventre est uniforme.

Le phoque du Groenland arrive quant à lui dans le Saint-Laurent à l’automne et repart au printemps. Les nouveau-nés sont complètement blancs, tandis que les adultes possèdent des taches noires irrégulières. Les mâles ont sur leur dos un motif noir en forme de harpe qui n’est pas toujours présent chez les femelles.

Les phoques gris ne sont normalement pas observés dans le Saint-Laurent durant l’hiver. On les retrouve plutôt au large de la Nouvelle-Écosse, où ils vont se reproduire et mettre bas.

Merci aux collaborateurs et collaboratrices!

Merci aux observateurs et observatrices qui partagent avec nous leur amour pour les mammifères marins! Vos rencontres avec les cétacés et les pinnipèdes sont toujours un plaisir à lire et à découvrir.

Ce sont vos yeux, sur l’eau ou depuis la berge, qui permettent à cette rubrique de voir le jour.

Méduline Chailloux
Geneviève Charbonneau
Patrice Corbeil
Laetitia Desbordes
Robert Michaud
Diane Ostiguy
Sandrine Papias
Renaud Pintiaux
Pascal Pitre
Andréanne Sylvain
Marielle Vanasse
J. Varin

Et à tous les autres!

Merci aussi aux équipes qui partagent leurs observations :
Station de recherche des Îles Mingan (MICS)
Réseau d’observation des mammifères marins (ROMM)
Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM)
Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM)

Vous souhaitez vous aussi partager vos observations?

Vous avez observé des mammifères marins dans le fleuve Saint-Laurent? Qu’il s’agisse d’un souffle au large ou de quelques phoques, écrivez-nous et envoyez-nous vos photos à [email protected]!

Observations de la semaine - 15/2/2024

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Retour des baleines dans l’estuaire

Deux rorquals communs, quantité de bélugas, plusieurs petits rorquals, un rorqual à bosse… le décompte des baleines observées dans le…

|Observations de la semaine 18/4/2024

Les mammifères marins dans l’éclipse

Les bords du fleuve Saint-Laurent ont été bercés par des lumières de coucher de soleil lors de l’éclipse du 8…

|Observations de la semaine 11/4/2024

Des baleines d’avril

« Des rorquals communs aux Escoumins », commente une observatrice assidue, mais tout de même impressionnée : « Leurs souffles puissants…

|Observations de la semaine 4/4/2024