Si le début de saison était tranquille, les baleines semblent être bel et bien arrivées dans le Saint-Laurent. La présence de plusieurs rorquals à bosse bien connus est rapportée, sans compter les nombreux petits rorquals, phoques gris ou encore les marsouins communs qui font la joie des observateurs et observatrices.

Un trio de rorquals à bosse

Les deux rorquals à bosse Guadeloupe et Aramis qui étaient présents la semaine dernière sont restés dans le secteur du parc marin Saguenay–Saint-Laurent, accompagnés d’un nouveau venu, Gaspar. Cette femelle a été observée presque tous les ans depuis 2006. Elle est facilement reconnaissable grâce au patron de coloration sur la face ventrale de sa caudale. Sur le lobe droit, on peut voir le profil du célèbre fantôme qui lui a valu son nom. Les trois cétacés ont affiché une multitude de comportements au courant de la semaine : « déplacement, alimentation, sommeil et quelques moments plus actifs. »

Depuis les rives du cap de Bon-Désir aux Bergeronnes, autant les résidents et résidentes que les touristes de passage ont pu contempler les mammifères marins. Au rendez-vous, des phoques communs, des phoques gris, des bélugas, des marsouins communs et des petits rorquals. Dans le secteur des Escoumins, un riverain dénombre l’observation de deux rorquals à bosse, trois rorquals communs, trois petits rorquals, d’une dizaine de marsouins communs et de quelques phoques gris et communs dans les derniers jours.

Le photographe et naturaliste Renaud Pintiaux partage plusieurs moments notables lors de ses sorties sur l’eau : « plusieurs petits rorquals dans le secteur de Tadoussac et Les Bergeronnes. Autre fait marquant, l’arrivée de plus en plus de phoques gris aujourd’hui près du Haut-Fond-Prince. » Les photos des déjections du rorqual à bosse Gaspar qu’il a réussi à capturer sont particulièrement impressionnantes!

Des soirées au bord du fleuve

C’est lors d’une soirée tranquille, accompagné d’un fleuve calme et d’une chaleur de fin de soirée qui réchauffe la berge, qu’un groupe de résidents a pu suivre le passage d’un petit rorqual au quai de Cap-à-l’Aigle à La Malbaie. Même si le point de vue offre une bonne vision périphérique, l’animal n’a été aperçu qu’une seule fois respirant à la surface avant de repartir. Un phoque commun nageait aussi à proximité du quai. Du côté de l’Anse-de-Roche, à Sacré-Cœur, un petit phoque commun aurait aussi été repéré.

Un peu plus en aval du Saint-Laurent, environ quatre rorquals à bosse ont été vus au large de Ragueneau. À Franquelin, les cétacés et les pinnipèdes sont aussi bien présents! Une enthousiaste des mammifères marins a eu l’occasion de contempler un grand rorqual en pleine alimentation : « Un rorqual commun semble s’alimenter en faisant une plongée dans une direction, une plongée dans l’autre direction, pour faire une série d’allers-retours à mon plus grand bonheur! » Un peu plus loin, la faune marine est aussi bien active : « un phoque gris faisait des plongées le long de la berge, semblant lui aussi s’alimenter. Un petit rorqual vient à 20 mètres du bord pour une apparition rapide, je ne le revois qu’une seule fois par la suite vers le bout de la baie où je me trouve. Ensuite, un phoque commun est sorti à 5 mètres du bord de l’eau, me regardant fixement, sentant mon odeur d’humain qui se rend à lui par la légère brise. » Une autre personne rapporte la présence d’un rorqual à bosse, de deux rorquals communs, de phoques gris et de marsouins communs dans le secteur.

Des communs et un requin-pèlerin

À Longue-Pointe-de-Mingan, l’équipe de la station de recherche des îles Mingan a pu voir huit rorquals communs et un rorqual à bosse. Des phoques communs et des marsouins communs ont aussi été aperçus à Havre-Saint-Pierre.

Sur la rive sud, des bélugas sont repérés autant à Kamouraska qu’à Matane. Du côté de la baie de Gaspé, des phoques communs nagent dans le secteur, mais c’est la présence d’un requin-pèlerin qui vole la vedette! Long d’une dizaine de mètres, le requin-pèlerin est le deuxième plus gros requin au monde. C’est aussi un filtreur, qui se nourrit de plancton comme plusieurs rorquals. Le requin-pèlerin est l’une des sept espèces de requins présentes dans le Saint-Laurent. Apprenez-en plus sur le site de l’Observatoire des requins du Saint-Laurent. La présence de rorquals à bosse et de quelques phoques est aussi rapportée. Bref, on sent que la saison est finalement bien entamée!

Où sont les baleines cette semaine? La carte des observations

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation. Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Observations de la semaine - 6/7/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Le grand chelem des rorquals du Saint-Laurent, depuis la rive!

Imaginez avoir la chance de voir les quatre espèces de rorquals qui fréquentent le Saint-Laurent dans la même journée, et…

|Observations de la semaine 18/7/2024

La frénésie des baleines

Des plus petites aux plus grandes baleines, toutes sont actuellement réunies dans le Saint-Laurent! Les marsouins communs sont omniprésents, de…

|Observations de la semaine 11/7/2024

Siam de retour et un requin-pèlerin en Gaspésie

Siam, le rorqual à bosse doyen de l’estuaire, est de retour! Pendant que les baleines nagent un peu partout dans…

|Observations de la semaine 4/7/2024