10 avril 2017. De retour sur les rochers du cap de Bon-Désir.

Assez vite, j’aperçois aux jumelles, au loin vers le sud-ouest, un troupeau de bélugas se dirigeant à vive allure vers le nord-est, le long de la côte. Ces bélugas se dirigent donc vers moi et je les attends de pied ferme! Et effectivement, entre 15h et 15h30, plusieurs groupes de bélugas vont passer devant mes yeux, parfois juste à quelques mètres du rivage. Des adultes et des jeunes forment un troupeau d’environ 70 individus répartis en plusieurs groupes.

Je prends des photos d’individus ayant des crêtes remarquables et je focalise surtout sur un béluga avec des marques distinctives: une série de trous sur le flanc gauche. Le soir, j’envoie ces photos (que vous pouvez voir ici même) aux chercheurs du GREMM qui vont pouvoir identifier cet animal! Il s’agit de DL220, pris en photos pour la première fois en 1993, revu en 1994,1996, 1999… et plus jamais après! Il est de sexe inconnu (jamais biopsié). À l’époque, il a été vu dans le coin de l’ile Blanche, de Saint-Siméon et de Kamouraska, mais jamais dans la portion cap de Bon-Désir-Les Escoumins. C’est donc une observation bien intéressante!

Autre fait remarquable en ce 10 avril: l’arrivée massive des canards marins dans le secteur, avec notamment le défilé impressionnant de plusieurs centaines d’eiders à duvet. Seconde espèce la plus représentée: la macreuse à bec jaune, avec plusieurs centaines d’individus défilant au ras de l’eau, plus au large que les eiders à duvet. Je note aussi l’arrivée printanière des cormorans à aigrettes!

Envolé d'eiders mâles et femelles
© Renaud Pintiaux
Dos de bélugas à la surface de l'eau.
© Renaud Pintiaux
Dos de bélugas à la surface de l'eau.
© Renaud Pintiaux
Dos de bélugas à la surface de l'eau.
© Renaud Pintiaux
Dos de bélugas à la surface de l'eau.
© Renaud Pintiaux
Carnet de terrain - 12/4/2017

Renaud Pintiaux

Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.



Articles recommandés

Attrape-moi si tu peux : une semaine à l’échouerie de Saddle Island

6 h 30, le réveille sonne pour une nouvelle journée de terrain. Je ne suis pas à Tadoussac, mais bien à l’Île-du-Prince-Édouard…

|Carnet de terrain 13/2/2020

Avancement de la préparation des squelettes du Centre d’interprétation des mammifères marins

  Lors de son dernier entretien avec une stagiaire de Baleines en direct à l’automne 2018, Michel Martin, naturaliste sénior…

|Carnet de terrain 3/2/2020

La glace est-elle une menace naturelle importante pour les rorquals bleus dans le golfe?

En revisitant mes photos prises cet été, j’ai réfléchi à des marques particulières vues sur les rorquals bleus. Le 1er…

|Carnet de terrain 2/12/2019