Les dernières journées ont été riches en émotions pour les observateurs aux abords et sur le Saint-Laurent. D’abord, la présence d’un narval dans l’estuaire, vu à Trois-Pistoles le 29 juillet puis au large des Bergeronnes le 9 août, en a surpris plus d’un! Puis les deux baleines noires observées par les visiteurs du cap de Bon-Désir aux Bergeronnes le 6 août ont aussi étonné. Toujours dans l’estuaire, d’autres navigateurs ont fait mention de baleines noires le dimanche 7 août près de l’île aux Pommes et aussi dans le secteur du phare du Haut Fond Prince, le jeudi 11 août 2016. Ces observations n’ont toutefois pas été confirmées à l’aide de photos, pas plus que cette baleine à l’allure étrange mentionnée par des croisiéristes d’expérience au large des Escoumins le 9 août, rappelant l’allure d’une baleine à bec, aux dires de la naturaliste.

Les croisiéristes du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent (PMSSL) peuvent depuis quelques jours contempler un groupe de six rorquals communs au large de l’île Verte. Ces mastodontes sont vraisemblablement attirés par l’abondance de nourriture, du lançon selon les études de l’équipe du PMSSL.

Du côté de la Gaspésie, les croisiéristes sont aussi comblés; petits rorquals, rorquals communs, rorquals à bosse, marsouins communs et dauphins à flancs blancs sont présents dans le secteur entre le cap Gaspé et les falaises du parc national Forillon, soit cinq espèces de mammifères marins différentes! Plus encore, les rorquals à bosse du secteur s’adonnent régulièrement à des comportements impressionnants tels des sauts et des coups de nageoires sur l’eau. La saison touristique va bon train dans la région aux dires des Gaspésiens et la saison des baleines aussi. Parmi les rorquals à bosse identifiés, on nomme Paloma, Chaplin, H777, Bolt, Fleuret et Quill.

C’est dans la région de Mingan où l’abondance semble la plus élevée en terme de nombre de cétacés. La liste de la station de recherche des îles Mingan a de quoi faire rêver les amateurs de baleines : depuis le 3 août, une dizaine de baleines noires a été observée, une quarantaine de rorquals communs, plus de 50 petits rorquals, 35 rorquals à bosse et des dizaines de marsouins communs. L’équipe de chercheurs avoue ne pas avoir assez d’heures en mer pour documenter tous ces animaux.

Notons que l’absence de rorqual bleu est soulevée par plusieurs. La seule mention récente est celle d’un croisiériste qui a aperçu ce géant des mers dans le secteur de la bouée K54 près de Tadoussac, le 31 juillet.

Observations de la semaine - 11/8/2016

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Un petit petit rorqual

Côte à côte, deux petits rorquals nagent devant la pointe Noire, à Baie-Sainte-Catherine. L'un d'eux est nettement plus petit que…

|Observations de la semaine 6/5/2021
Un groupe de marsouins communs

Déjà des marsouins!

On les attend habituellement à la fin juin. Mais déjà, au moins deux marsouins communs ont été observés au large…

|Observations de la semaine 28/4/2021

Sous le ventre des cétacés, et sous le poil des phoques

Le 15 avril, un résident saisonnier de Pointe-des-Monts profite du temps doux de ce mois d’avril pour ouvrir son chalet…

|Observations de la semaine 21/4/2021