Des souvenirs de vacances utiles pour la science!

  • 01 / 12 / 2011 Par GREMM -

    Pour un vacancier ayant séjourné en Côte-Nord cet automne, ses photos ne représentent plus seulement l´immense dos d´une baleine, mais bel et bien la rencontre avec le rorqual bleu nommé Torishinto. Lors de son passage aux Escoumins le 24 septembre dernier, cet observateur immortalisait cette rencontre en photographiant le dos tacheté du mastodonte; une combinaison unique de tâches bleues et grises qui permet de les reconnaître individuellement. Toutefois, l´analyse de ces marques relève du travail de détective par sa minutie et sa précision. Grâce à l´expertise de l´équipe de la Station de recherche des îles Mingan (MICS), qui réalise la photo-identification des rorquals bleus depuis une trentaine d´années, le casse-tête à été résolu. Il s´agissait du mâle B 112, nommé Torishinto, une connaissance de longue date qui n´avait pas encore été signalée cette année; d´où l´importance qu´ont pris ces souvenirs de vacances! Torishinto n´est pas le seul rorqual bleu a voir été reconnu grâce à la collaboration entre chercheurs et observateurs cet automne: B 119, Lucanus et Phénix ont également été identifiés de la sorte dans l´estuaire en octobre, alors que B 103 avait été reconnu sur les photos d´un plaisancier de la baie de Gaspé à la fin septembre. Cette semaine, ce même observateur nous raconte l´observation d´une collègue d´il y a deux semaines : un rorqual à bosse sautant hors de l´eau près de l´île Plate, entre Gaspé et Percé. Depuis… rien vu ni entendu… mais ils restent aux aguets!

    Multiples passages de petits rorquals, phoques près du rivage et grand souffle hivernal; depuis plusieurs années une collaboratrice de Franquelin note avec assiduité ces observations de mammifères marins. Cette semaine, elle nous souligne la présence de petits rorquals et d´un phoque gris, mais pas encore de grands bouillons blancs et noirs typiques des déplacements de troupeaux de phoques du Groenland.