De Montréal à Sept-Îles en passant par la Gaspésie, les petits rorquals ont beaucoup fait parler d’eux cette semaine. Si dans le golfe du Saint-Laurent et le long des rives de l’estuaire, ces petits dos noirs indiquant le printemps sont accueillis avec enthousiasme, ce n’est pas le cas des individus retrouvés hors secteur.

Deux petits rorquals se trouvent présentement dans le port de Montréal, un endroit inhabituel pour cette espèce, ce qui suscite l’inquiétude de beaucoup de lecteurs. Le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM) a été alerté de la présence du premier petit rorqual dimanche soir, et se trouve sur place depuis lundi pour documenter et surveiller la situation. Baleines en direct vous permet de suivre le petit rorqual en direct, et répond à vos questions sur cet événement ici.

Mais, heureusement, les petits rorquals ne sont pas seulement observés à Montréal! Le cétologue Jacques Gélineau mentionne en avoir aperçu un dans la région de Sept-Iles, tandis que le photographe Renaud Pintiaux en documente plusieurs aux Bergeronnes dans le courant de la semaine. Sur la Côte-Nord, d’autres observateurs indiquent aussi en avoir vu, aux Escoumins, à Franquelin, et depuis les dunes de sable à Tadoussac. Une riveraine les observant depuis le quai des Escoumins se réjouit : « Au moins trois petits rorquals étaient bien actifs durant plus d’une heure près de la rive. Quel privilège quand l’un d’eux montre le dessous rose de sa gueule sur une séquence d’alimentation en surface! »

En Gaspésie, nos contacts observent des petits rorquals à l’Anse-aux-Griffons et à Grande-Vallée. Enfin, un observateur des Iles-de-la-Madeleine repère au moins 3 individus près de Havre-Aubert. Il y aurait-il plus de petits rorquals dans le Saint-Laurent cette année? Si oui, un « baby-boom » pourrait peut-être expliquer pourquoi des jeunes membres de la population sont plus audacieux dans leur recherche de nouveaux territoires…

Et les autres baleines?

Les petits rorquals ne sont pas les seuls cétacés au rendez-vous. Depuis une semaine, une résidente de Sainte-Irénée observe des petits groupes de bélugas depuis chez elle. Une autre résidente de la région en observe plusieurs à Cap-aux-Oies. Quelques dos blancs sont aussi observés au large du cap de Bon-Désir et devant les dunes de Tadoussac. L’équipe du GREMM s’est aussi réjouie de voir passer quelques bélugas au pied du centre d’interprétation de Pointe-Noire, à Baie-Sainte-Catherine: les premières baleines de la saison pour certains d’entre nous!

Pour l’une de nos observatrices, la semaine est riche en rorquals. Après avoir passé la journée à chercher des baleines à Tadoussac et Essipit sans succès, elle et son partenaire se sont rendus au cap de Bon-Désir. Vers 4h de l’après-midi, leur patience a été récompensée et ils ont eu droit à une magnifique soirée d’observation: un petit rorqual (oui, encore un!) et 8 rorquals communs près des rochers, un spectacle d’autant plus spécial qu’ils étaient les seuls témoins de l’activité.

Aux Escoumins, une observatrice s’enchante d’une série d’éclaboussures au loin, qu’elle attribue à de nombreux « breach » d’un rorqual à bosse. Rorquals à bosse et rorquals communs semblent s’être donné rendez-vous au large de Tadoussac, au niveau du haut-fond Prince.

Pour d’autres, ce sont les marsouins et les dauphins qui marquent la semaine. Un résident de Franquelin est témoin d’une véritable débandade au large : un large groupe de cétacés, vraisemblablement des dauphins, s’activent à remonter le fleuve. Les premiers marsouins communs de l’année sont observés aux Bergeronnes et à Tadoussac.

Sans oublier les phoques!

Le printemps, c’est aussi la saison des phoques! Une cinquantaine de phoques du Groenland sont observés dans la baie Ste-Marguerite, entre Port-Cartier et Sept-Iles, un signe que le capelan est arrivé d’après Jacques Gélineau. Des phoques communs sont aussi aperçus en grand nombre entre Saint-Ulric et Saint-Félicité sur la rive sud. En Gaspésie, phoques gris et phoques communs sont présents dans le secteur de Rivière-au-Renard, à la pointe St-Pierre, sur la plage de Petit Gaspé, à Sandy Beach et dans l’anse aux Cousins.

Décidemment, les petits rorquals sont en vedette cette semaine, mais la diversité fait la richesse du Saint-Laurent!

 

Vous avez vu un phoque ou une baleine?

Partagez avec nous votre observation et vos photos en nous écrivant à [email protected] ou sur notre page Facebook.

Observations de la semaine - 12/5/2022

Chloé Warren

Chloé est chargée de projet pour Portrait de baleines et rédactrice pour Baleines en direct depuis mai 2022. Originaire de l’ile de Vancouver, elle rejoint le monde des baleines d’abord comme naturaliste en milieu marin, puis comme assistante de recherche et d’éducation pour le « Marine Education and Research Society » (MERS). Elle espère sensibiliser le public aux enjeux environnementaux et encourager l’application de solutions grâce à l’éducation et la vulgarisation scientifique.

Articles recommandés

Pas un, pas deux, mais six rorquals à bosse!

Cette semaine, quelques rorquals à bosse sont toujours présents dans le Saint-Laurent et un rorqual commun surprend des riverains. Malgré…

|Observations de la semaine 25/11/2022

Blanc neige comme un béluga

Pendant que les doux flocons de neige envahissaient l’est du Québec et qu’une couche de blanc couvrait tranquillement le sol,…

|Observations de la semaine 17/11/2022

Les prémices du départ des rorquals à bosse

Les départs d’espèces de baleines migratrices progressent tranquillement, alors que l’hiver approche. Les rorquals à bosse se font plus discrets,…

|Observations de la semaine 10/11/2022