Les récits sont excitants cette semaine du côté des observateurs des Nouvelles du large; non seulement la diversité est impressionnante, les comportements observés sont épatants. « C’est le festival du marsouin! Notre bateau à l’arrêt s’est retrouvé entouré de marsouins communs fous et actifs, visiblement curieux par la présence de notre embarcation! » lance un capitaine de croisière qui observe les baleines entre Tadoussac et Les Escoumins. Même impression dans la région de Sept-Îles où le Centre de Recherche et d’Éducation de Sept-Îles (CERSI) a recensé une cinquantaine de marsouins dans la journée du 24 juillet.

Les petits rorquals semblent être plus nombreux que les dernières semaines selon un naturaliste à bord d’un bateau de croisières avec comme port d’attache la rive sud. Il observerait même régulièrement quelques individus de petite taille, possiblement des jeunes, au large de Cacouna et de l’île Verte. Cet observateur relatait aussi dans son compte rendu hebdomadaire « les trois rorquals à bosse en visite dans le parc qui ont plongé en même temps à un endroit spécifique avec deux rorquals communs qui sont sortis carrément au même endroit, nageant à pleine vitesse, ce qui fut très impressionnant!».

Le directeur de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS) rapportait quant à lui la présence exceptionnelle de six baleines noires de l’Atlantique Nord à la pointe ouest de l’île d’Anticosti le 24 juillet. Trois baleines noires étaient encore dans ce secteur le 27 juillet. Cette espèce en voie de disparition n’est généralement pas observée dans le golfe Saint-Laurent, mais les mentions cette année sont en nombre exceptionnellement élevé. Dans la baie de Gaspé, des croisiéristes ont été aussi surpris par le passage de deux baleines noires le 20 juillet, pratiquement collées contre terre dans quelques mètres d’eau. L’équipe du MICS questionnait à savoir si des rorquals bleus avaient été rapportés récemment dans l’estuaire; effectivement, un représentant de cette espèce aurait été vu hier le 27 juillet au large du cap de Bon-Désir à Les Bergeronnes, peut-être le même rorqual bleu qui avait été vu lors d’une croisière au large des Escouminsil y a deux semaines.

En Gaspésie dans le secteur de Percé, les gens en mer ont eu droit aussi ces derniers jours à « des comportements dignes du National Geographic » selon les dires d’un capitaine! Des rorquals à bosse ont fait des breach, du spyhopping et ont frappé la surface de l’eau avec leurs nageoires immenses.

Observations de la semaine - 28/7/2016

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Première mention d’un petit rorqual en 2020

Nous avons reçu la première mention d’un petit rorqual dans le Saint-Laurent pour 2020! C’est un promeneur chanceux qui a…

|Observations de la semaine 26/3/2020

Le printemps des phoques

« 72! », c’est le nombre de phoques que notre collaboratrice Laeticia Desbordes a la chance d’observer et de comptabiliser…

|Observations de la semaine 18/3/2020

Deux bleus entre les glaces

Les moteurs du NGCC Amundsen, le brise-glace de la Garde côtière canadienne, vibrent sous les pieds des chercheurs et chercheuses…

|Observations de la semaine 12/3/2020