Des observateurs comblés…

  • Dauphins à flancs blancs © René Roy (photo prise en octobre 2014)
    17 / 08 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux

    D’observer: près d’une centaine de bélugas aux Escoumins; près d’une douzaine de rorquals bleus en Gaspésie, dont B105, photographié de part et d’autre de l’Atlantique Nord et de découvrir des dauphins à flancs blancs au large du cap Gaspé.

    Une mer grouillante de bélugas

     «L’eau était blanche de bélugas», soulignent des résidants des Escoumins qui ont vu un imposant groupe de bélugas, «environ une centaine», estiment-ils, au large de leur maison le 8 août dernier. Les animaux s’étalaient sur plusieurs kilomètres, divisés en plus petits groupes d’une dizaine d’individus. Pour ces observateurs, il s’agissait d’une première, de voir un troupeau de bélugas si nombreux.

    Le béluga est un animal grégaire. L’été, il existe une forte ségrégation sexuelle chez les bélugas adultes. Les femelles et les jeunes utilisent surtout la partie amont de l’aire de répartition estivale de la population. Les mâles adultes fréquentent davantage les secteurs centre et aval de l’aire de répartition estivale. Trois réseaux de mâles sont connus: deux sillonnent le fjord du Saguenay et la tête du chenal Laurentien, un autre utilise aussi la tête du chenal et la portion aval de l’estuaire, des Escoumins jusqu’à Forestville.

    Des rorquals bleus rassemblés et parmi eux, un individu observé des deux côtés de l’Atlantique Nord

     «Le collaborateur de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS), René Roy (collaborateur à Baleines en direct pour ses carnets de terrain), dans son bateau, était encerclé de rorquals bleus», mentionne un excursionniste de la région de Gaspé qui, avisé de la présence de ces géants au large de L’Anse-à-Valleau, s’était rendu sur place pour scruter le rassemblement depuis la côte. Parmi eux, le rorqual bleu B105 est reconnu. Ce rorqual bleu a été photographié de part et d’autre de l’Atlantique Nord, soit dans le golfe du Saint-Laurent et, 30 ans plus tard, en 2014, aux Açores, à l’ouest du Portugal. Pour en savoir plus sur cet appariement hors de l’ordinaire: consulter la nouvelle sur le site du MICS. Et voilà B105 de retour cet été de notre côté de l’océan!

    De l’autre côté du golfe du Saint-Laurent, à Longue-Pointe-de-Mingan, avant que la brume ne les «cloue sur terre», l’équipe du MICS a repéré des dizaines et des dizaines de petits rorquals, près d’une trentaine de rorquals communs et une dizaine de rorquals à bosse. Plusieurs de ces rorquals à bosse sont connus. Pour découvrir qui ils sont et voir les photos prises par l’équipe du MICS, rendez-vous sur leur page Facebook.

    Baleines noires et dauphins à flancs blancs en Gaspésie

     L’excursionniste de Gaspé, s’étant rendu sur les falaises surplombant L’Anse-à-Valleau, pour suivre les rorquals bleus, précisait que son équipe ne pouvait se rendre jusqu’à cet endroit pour observer les mastodontes, trop de distance à parcourir depuis le quai de départ dans la baie de Gaspé. Tout de même, l’équipe a aussi réalisé des observations très intéressantes en commençant par deux baleines noires au large des falaises du Parc national Forillon le 14 août. La même journée, ils découvraient également leur premier troupeau de dauphins à flancs blancs de la saison, environ à huit milles nautiques au large du cap Gaspé. Les dauphins à flancs blancs sont observés près des côtes l’été et l’automne. On estime leur nombre à 12 000 individus dans le golfe.