Cette semaine, les grands rorquals étaient présents d’un bout à l’autre du golfe. Un rorqual bleu s’est pointé le bout de la caudale à Sept-Îles, des petits rorquals nageaient à Gaspé, tandis que plusieurs rorquals à bosse et quelques rorquals communs ont été vus dans les deux secteurs. À l’image du début de saison, l’estuaire est resté calme dans les derniers jours. Toujours fidèles au rendez-vous, des bélugas, quelques petits rorquals, des marsouins communs et des phoques ont tout de même été identifiés.

Des marsouins communs, en passant par les petits rorquals… jusqu’à un rorqual bleu!

À Saint-Irénée, la saison d’observation des bélugas est bien commencée pour les riverains et riveraines qui scrutent le large à la recherche de dos blancs. «Ça fait quelques jours de suite qu’on en voit quelques-uns par jour, environ sept à huit, mentionne une observatrice. Avant-hier, on est allé marcher sur les rails et on a vu des marsouins et des bélugas avec leurs petits.»

Dans le secteur de Tadoussac, Les Bergeronnes et Les Escoumins, petits rorquals, bélugas et phoques nagent dans les eaux froides du Saint-Laurent, mais encore aucun signe d’une caudale de grand rorqual pendant la dernière semaine. Si certains membres de la communauté en sont préoccupés, d’autres se réjouissent des quelques observations qu’ils peuvent réaliser, tout en espérant le retour des géants dans les prochains jours. Les observations déferlent : « Un phoque commun faisait la banane sur une roche devant les dunes hier », « Un phoque du Groenland et une quinzaine de marsouins communs en face de Mer et monde », « un petit rorqual au Centre de découverte du milieu marin » « bélugas, phoques communs et mon premier phoque gris aujourd’hui ».

Pour un passionné des mammifères marins de Franquelin, il ne semble pas y avoir autant de baleines que les années précédentes, mais il conserve toujours l’espoir de voir de grandes baleines dans les prochains jours ou prochaines semaines. Une observatrice régulière partage ses rencontres avec les mammifères marins. « Deux petits rorquals présents à Franquelin, observés de la rive. Et très au large, une tache blanc brillant m’a vraiment fait penser à un béluga en déplacement, mais la distance ne me permettait pas d’être entièrement certaine, mais ce n’était pas un béluvague! » Avec leur forme et leurs dos blancs, les bélugas sont en effet souvent confondus avec des vagues. Pour l’œil averti, le mouvement des cétacés et celui des vagues sont rapidement distingués. Lors d’une sortie sur l’eau, la plaisancière a aussi eu l’occasion de voir un petit rorqual, un marsouin commun et quatre phoques du Groenland.

À Sept-Îles, ce n’est pas moins de quatre rorquals à bosse, dont un était accompagné d’un jeune, qui ont été observés. Le décompte de la faune marine peuplant la région s’allonge : trois rorquals communs, un rorqual bleu, plusieurs petits rorquals et des bélugas. La région était riche en mammifères marins, bien que certains nuancent tout de même que l’année ne soit pas non plus hors de l’ordinaire, il y aurait même moins de cétacés que d’autres années. Un peu plus à l’Est, à Havre-Saint-Pierre, des pinnipèdes et un petit rorqual complètent les observations réalisées sur la Côte-Nord pendant la dernière semaine.

Du côté de la Gaspésie

Les baleines sont toujours bien présentes et actives dans la baie de Gaspé. Environ une dizaine de rorquals à bosse montrent la caudale à ceux et celles qui ont les yeux tournés vers le large et les grands souffles en forme de ballon brouillent l’horizon. La présence de nombreux petits rorquals et de deux rorquals communs dans le secteur réjouit les personnes qui ont l’occasion de les voir. À la pointe Saint-Pierre, une cinquantaine de phoques communs se repose sur les rochers le 9 juin dernier. Quelques jours plus tard, le 13 juin, ce sont les souffles de rorquals à bosses qui ont été observés depuis le Cap-des-Rosiers.

Un troupeau de béluga a été aperçu depuis les rives de L’Anse-au-Griffon, puis de Grande-Vallée quelques jours plus tard. Peu habituée à voir ces cétacés dans la région, la lectrice de Baleines en direct se questionnait sur cette observation. « Il devait y en avoir autour de 20, avec des retardataires isolés. Nous, c’est la première fois qu’on observe des bélugas dans notre coin. » Cette espèce en voie de disparition est répartie entre l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Pour Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM, il est normal de voir cette espèce au printemps en Gaspésie, bien que cela soit moins fréquent en juin. Heureusement, selon l’observatrice, le groupe de béluga semblait se diriger vers l’amont! Lors d’une journée dans l’estuaire, un navigateur croise la route de bélugas au large de Matane et d’un petit rorqual en face de la baie Saint-Nicholas.

Retour de la carte des observations!

Cette semaine signe le retour de la carte des observations de la semaine! Merci à nos collaborateurs et collaboratrices de nous partager chaque semaine leurs histoires de rencontre avec les mammifères marins. Si vous avez une histoire particulière que vous souhaitez raconter ou une photo qui pourrait être publiée, n’hésitez pas à nous écrire à [email protected]. Vous souhaitez partager vos observations et contribuer à la science citoyenne? Utilisez l’outil de saisie d’observations de mammifères marins.

Où sont les baleines cette semaine? La carte des observations

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation. Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Observations de la semaine - 15/6/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Bélugas parmi les couleurs et petits rorquals en action!

Cette semaine dans le Saint-Laurent, les vocalises de bélugas accompagnent les aurores boréales tandis que des petits rorquals attirent l’attention…

|Observations de la semaine 16/5/2024

Petits rorquals déguisés en épaulards

Du mouvement dans l’eau, entre les vagues qui éclaboussent, on voit des nageoires foncées qui s’agitent. On y reconnait sans…

|Observations de la semaine 10/5/2024
Béluga du Saint-Laurent

L’effervescence des baleines blanches

Des groupes de bélugas de plus en plus nombreux sont repérés dans l’estuaire, nageant parmi les petits rorquals qui reviennent…

|Observations de la semaine 2/5/2024