Des bleus au-delà du blanc

  • 05 / 03 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux

    Pointe-des-Monts, hameau situé dans la municipalité de Baie-Trinité, marque le début du golfe du Saint-Laurent et s’y avance sur onze kilomètres.

    Parti à la chasse au loup marin le 2 mars, notre collaborateur aperçoit deux rorquals bleus. Les animaux se trouvent au-delà des glaces, en eau libre, à trois kilomètres au sud-est de la pointe. Avec l’aide de ses jumelles, il discerne la coloration de leur peau ainsi que la taille et la forme de leur nageoire dorsale.

    Un heureux hasard ? «Oui et non», répond-il. S’il ne s’attendait pas à voir deux rorquals bleus ce matin-là, il ne s’agissait pas d’une première observation pour ce chasseur. Le rorqual bleu, il l’aperçoit l’hiver, mais rarement l’été à Pointe-des-Monts.

    Au fait, la chasse au loup marin est une expression très ancienne utilisée dans le Saint-Laurent. Quand on parlait de la chasse au loup marin, l’expression pouvait s’appliquer à toutes les espèces de phoques, selon les régions. De nos jours, le phoque commun n’est plus chassé. Le phoque du Groenland, très abondant continue à être chassé ainsi que le phoque gris et le phoque à capuchon.

    En savoir plus :

    Sur la chasse au loup marin