Un peu partout dans le Saint-Laurent, c’est la tranquillité des observations qui a marqué la dernière semaine. Plusieurs observateurs et observatrices ont signalé n’avoir rien vu de particulier, en dehors de la beauté habituelle du fleuve, bien évidemment. On compte malgré tout le passage de plusieurs bélugas, de phoques et le passage de quelques grands rorquals.

Alors que les journées raccourcissent de plus en plus, la vue de dos blancs scintillants, presque éblouissants a de quoi émerveiller! Quelques bélugas nageaient par un beau midi ensoleillé dans l’embouchure du Saguenay et on pouvait les voir depuis la berge du côté de Tadoussac. La température froide de l’air permettait même d’admirer leur respiration à la surface de l’eau. « On voyait bien leur petit souffle! » explique une passionnée des mammifères marins.

Depuis Saint-Siméon, quelques bélugas sont aussi observés, mais c’est le passage d’un rorqual à bosse qui a surpris un résident à quelques reprises! La baleine est venue respirer, avec le souffle en forme de ballon bien caractéristique de l’espèce, avant de plonger dans les eaux fleuves, laissant apparaître sa nageoire caudale.

On raconte aussi qu’un souffle de grand rorqual aurait été aperçu devant Franquelin. « Peut-être un rorqual bleu », a supposé le riverain, disposant depuis chez lui d’une vue privilégiée sur le fleuve. Autre apparition de grand rorqual : le rorqual commun Ti-Croche aurait été vu au large des Bergeronnes. Sa nageoire dorsale est fortement arquée vers l’arrière et s’apparente à la forme d’un crochet. Toutefois, c’est la ressemblance de la nageoire dorsale de Bp955 avec celle de la défunte Capitaine Crochet qui lui a valu le surnom de « Ti-Croche ».

Des phoques au large

Ce sont des pinnipèdes qui ont attiré le regard d’une résidente de la Côte-Nord dans les derniers jours. Il fallait cependant être attentive pour les voir, puisqu’ils étaient loin au large. « Entre Godbout et Franquelin, j’ai observé des zones plus sombres au loin… Un peu plus tard, entre Baie-Comeau et Franquelin, j’ai pu observer le même phénomène de plus près. Aux jumelles, il était possible de voir des phoques en déplacement vers l’Ouest, sortant leur tête de l’eau en avançant. La masse disparaissait un moment et ça recommençait, fascinant de voir de si grands mouvements. Trop loin pour officiellement déterminer l’espèce, mais les probabilités sont pour le phoque du Groenland! »

Effectivement, cette espèce grégaire est souvent observée en grands groupes et fréquente le Saint-Laurent pendant l’hiver. À l’opposé de la majorité des mammifères marins qui visitent le Saint-Laurent pendant l’été, le phoque du Groenland réside dans le golfe et l’estuaire pendant l’hiver. Il utilise la banquise de glace pour la mise bas, la mue et la reproduction. D’autres observations de l’espèce sont certainement à venir!

Merci aux collaborateurs et collaboratrices!

Merci aux observateurs et observatrices qui partagent avec nous leur amour pour les mammifères marins! Vos rencontres avec les cétacés et les pinnipèdes sont toujours un plaisir à lire et à découvrir.

Ce sont vos yeux, sur l’eau ou depuis la berge, qui permettent à cette rubrique de voir le jour.

Odélie Brouillette
Laetitia Desbordes
Louis-Pierre Ducharme-Tremblay
Jade-Audrey Lavergne
Diane Ostiguy
Renaud Pintiaux
Pascal Pitre
Andréanne Sylvain
Marielle Vanasse

Et à tous les autres!

Merci aussi aux équipes qui partagent leurs observations :
Station de recherche des iles Mingan (MICS)
Réseau d’observation des mammifères marins (ROMM)
Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM)
Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM)

Vous souhaitez vous aussi partager vos observations?

Vous avez observé des mammifères marins dans le fleuve Saint-Laurent? Qu’il s’agisse d’un souffle au large ou de quelques phoques, écrivez-nous et envoyez-nous vos photos à [email protected]!

Observations de la semaine - 14/12/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Le grand chelem des rorquals du Saint-Laurent

Imaginez avoir la chance de voir les quatre espèces de rorquals qui fréquentent le Saint-Laurent dans la même journée! Pour…

|Observations de la semaine 18/7/2024

La frénésie des baleines

Des plus petites aux plus grandes baleines, toutes sont actuellement réunies dans le Saint-Laurent! Les marsouins communs sont omniprésents, de…

|Observations de la semaine 11/7/2024

Siam de retour et un requin-pèlerin en Gaspésie

Siam, le rorqual à bosse doyen de l’estuaire, est de retour! Pendant que les baleines nagent un peu partout dans…

|Observations de la semaine 4/7/2024