Cette semaine, les yeux se tournent vers la Gaspésie pour résoudre une énigme bien particulière… De grands rorquals ont été observés, mais lesquels? À qui appartiennent ces grands souffles qui s’élèvent dans les airs et ces dos qui n’en finissent plus? Mystère! Sur la rive nord du Saint-Laurent, des phoques sont aperçus régulièrement et un premier petit rorqual nage à Tadoussac pendant que la rivière Saguenay se décharge tranquillement de ses glaces.

Visibles depuis Cap-aux-Os, les grandes baleines circulaient dans la baie de Gaspé le 19 mars dernier. « J’ai d’abord cru à une hallucination en voyant un souffle en voiture, raconte une lectrice, mais non, je n’avais pas rêvé. C’était bel et bien un souffle et un très grand en plus ! Puis malgré le vent, j’ai fini par voir le dos, un dos qui n’en finit pas. Je n’y croyais pas!» Quelques jours plus tard, le mercredi 22 mars, une résidente aperçoit aussi deux grands souffles dans le même secteur lors de sa sortie de ski.

Après vérification des photos et vidéos captées à Cap-aux-Os, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) ne peut confirmer avec certitude de quelle espèce il s’agit, mais sans aucun doute, c’est un grand rorqual! L’autre mention de souffles n’avait malheureusement pas de photos, donc difficile d’identifier l’espèce. Pour l’observatrice, la réflexion la pousse tout de même à croire qu’il s’agissait d’un rorqual bleu : «Il y avait des vents de 50 km/h et on a rarement vu d’aussi gros souffles et encore moins des souffles persister autant avec de gros vents comme ça. Les derniers rorquals communs qu’on a vus, on ne voyait pas le dos pendant aussi longtemps.» Finalement, le doute et le mystère persistent pour la riveraine qui a fait l’observation: « C’est sûr que ça reste une observation lointaine… En tout cas, si c’est un commun, il est sacrément gros! Ou peut-être un hybride? ». L’existence d’hybride entre le rorqual commun et le rorqual bleu est en effet bien réelle et a été documentée la première fois dans les années 1990 par les scientifiques. Les individus produits par le croisement des deux espèces peuvent survivre jusqu’à l’âge adulte et même se reproduire.

Le 22 mars, une vacancière en séjour à Sainte-Anne-des-Monts a aussi droit à une magnifique observation de souffles au large. «Nous sommes vraiment sur le bord du fleuve. Nous avons vu ce matin 3 souffles de baleines avec un dos à environ 400 mètres de la rive et le souffle était d’au moins 4 mètres en hauteur. J’étais dans tous mes états! Pensez-vous que ce pourrait être un rorqual bleu?»  Après avoir consulté l’infographie de Baleines en direct pour apprendre à reconnaître les souffles, l’observatrice croit avoir remarqué une forme de ballon dans le souffle, signature des rorquals à bosse. La distance et la hauteur du souffle permettent cependant de croire qu’il pourrait aussi s’agir d’une autre espèce. Comme quoi ce n’est pas toujours évident d’identifier ces mammifères marins. Une chose est sûre cependant, c’est que de grands rorquals ont été observés en Gaspésie!

Des phoques, des glaces éparpillées et un premier petit rorqual

Un biologiste photographie un phoque du Groenland au havre de Cap-des-Rosiers, un passionné des mammifères marins observe quelques phoques du Groenland sur les glaces à Sept-Îles tandis qu’un phoque commun nage à proximité du traversier des Escoumins. Ces pinnipèdes sont presque partout! À Gallix pourtant, une randonneuse rentre toujours bredouille de ses excursions, mais ne perd pas espoir : « J’ai pris des marches en bord de mer et scrute l’horizon, mais je n’ai rien vu ni phoques ni baleines. Je croise toujours les doigts! » Aux Bergeronnes, 75 phoques du Groenland étaient présents dans les derniers jours, en plus de quelques phoques gris et communs. Plusieurs bélugas ont également circulé devant le cap de Bon-Désir.

 

Un phoque commun et un phoque du Groenland ont été observés depuis la pointe de l’Islet alors qu’à Tadoussac, le premier petit rorqual de la saison est observé depuis les dunes. Ces petites baleines à fanons peuvent en effet être aperçues dès le mois de mars dans le Saint-Laurent!

Dans les derniers jours, quelques phoques défilent sur les glaces qui franchissent l’embouchure du fjord. « C’est magnifique, commente un résident, voir les milliers de mini icebergs qui sortent de la rivière Saguenay suite au passage du brise-glace en amont dans la rivière… » Pour une passionnée de plein air, les prémisses du printemps sont bien présentes avec l’arrivée des baleines, des oiseaux et les glaces qui quittent les rivières et le fjord!

Partagez vos observations!

Vous avez observé des mammifères marins dans le fleuve Saint-Laurent? Qu’il s’agisse d’un souffle au large ou de quelques phoques, écrivez-nous et envoyez-nous vos photos à [email protected]!

Observations de la semaine - 23/3/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Bélugas parmi les couleurs et petits rorquals en action!

Cette semaine dans le Saint-Laurent, les vocalises de bélugas accompagnent les aurores boréales tandis que des petits rorquals attirent l’attention…

|Observations de la semaine 16/5/2024

Petits rorquals déguisés en épaulards

Du mouvement dans l’eau, entre les vagues qui éclaboussent, on voit des nageoires foncées qui s’agitent. On y reconnait sans…

|Observations de la semaine 10/5/2024
Béluga du Saint-Laurent

L’effervescence des baleines blanches

Des groupes de bélugas de plus en plus nombreux sont repérés dans l’estuaire, nageant parmi les petits rorquals qui reviennent…

|Observations de la semaine 2/5/2024