Depuis le 1er mai, j’ai enfin le bonheur de naviguer à nouveau sur les eaux de l’estuaire du Saint-Laurent. De retrouver l’air salin, les vagues, le vent, les oiseaux marins du printemps et les premiers mammifères marins de retour après le long hiver.

Entre le 1er et le 7 mai, nous notons l’arrivée progressive des petits rorquals. Un ou deux individus sont repérés les premiers jours, puis entre 5 et 7 petits rorquals sont observés le 7 mai. Et ce n’est qu’un début!

Un premier rorqual commun est observé le 4 mai près du Haut-Fond-Prince. Bien que toujours présent le long de la barre de courant les jours suivants, il est parfois difficile à repérer avec de longues plongées (souvent plus de 12 minutes). Pas de marques majeures sur la dorsale ou les flancs, cet individu n’est pas encore identifié, mais les photos seront transmises aux chercheurs du GREMM et peut-être aurons-nous des informations à son sujet dans les prochains jours.

Et que de hareldes kakawis au large de Tadoussac! Des milliers d’oiseaux ont passé l’hiver dans le secteur et vont bientôt prendre la route vers leurs territoires de nidification. On pourrait croire à un festival d’oiseaux marins, avec tous ces hareldes kakawis, et il faut aussi compter de nombreuses macreuses (à bec jaune et à front blanc), des centaines d’eiders à duvet, de cormorans à aigrettes… On note aussi l’arrivée progressive des petits pingouins, des guillemots marmettes et des mouettes de Bonaparte. Les sternes et les labbes vont arriver dans les prochains jours. Les beaux jours reviennent!

Un rorqual commun
Un rorqual commun. © Renaud Pintiaux
Un rorqual commun
Un rorqual commun. © Renaud Pintiaux
n petit rorqual avec une bonne entaille à la nageoire
n petit rorqual avec une bonne entaille à la nageoire. © Renaud Pintiaux
Un harelde kakawi en vol
Un harelde kakawi en vol. © Renaud Pintiaux
Un petit rorqual avec une bonne entaille à la nageoire
Un petit rorqual avec une bonne entaille à la nageoire. © Renaud Pintiaux
Carnet de terrain - 9/5/2017

Renaud Pintiaux

Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.



Articles recommandés

Avec l’équipe mobile… au chevet d’une carcasse de béluga

Par Marie-Maude Rondeau Cet été, je suis intervenante pour le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM). Je fais…

|Carnet de terrain 15/9/2021

Avec les bélugas… pour une première saison de terrain sur la Grande-Île

Par Jaclyn Aubin Cet été, j’ai eu l’immense plaisir de passer deux semaines sur la Grande-Île de Kamouraska en compagnie…

|Carnet de terrain 8/9/2021

Écrire un article de vulgarisation scientifique en 10 étapes faciles

Moi, dans la vie, j’écris de la poésie. Les histoires de baleines, c’est assez nouveau dans mon parcours. Quand j’ai…

|Carnet de terrain 1/9/2021