Des journées ensoleillées, des oiseaux marins survolant gracieusement le fleuve en quête de nourriture, des reflets dans l’eau cristalline et de la glace scintillante… Que demander de plus? Des mammifères marins, bien sûr!

Deux géants des mers ont été observés dans le secteur à l’est de l’ile Grosse Boule, à Sept-Îles, le 19 février dernier. S’ils étaient loin de la côte, la puissance des souffles projetés dans les airs trahissait leur espèce : il s’agissait bel et bien de rorquals bleus. Le vent du nord des derniers jours a éloigné les glaces de la côte, mais on distinguait au large quelques taches noires qui pourraient être des phoques.

Dans le même secteur, des goélands arctiques et des goélands bourgmestres volaient régulièrement au-dessus de l’eau. Ces deux espèces nichent en Arctique en été et viennent hiverner près des côtes du Saint-Laurent. Un goéland marin, aussi surnommé goéland à manteau noir à cause de son plumage, crée toute une surprise en pointant le bout de son bec dans la région, puisque cette espèce hiverne généralement le long de la côte est des États-Unis.

Des phoques et un béluga un peu spécial

Entre les Escoumins et les Bergeronnes, des phoques du Groenland sont observés au large. Fait intéressant, cette espèce de pinnipède serait l’une des seules à nager sur le dos. Même si l’origine de ce comportement demeure bien mystérieuse, cette position pourrait permettre au phoque du Groenland de regarder sous l’eau afin de repérer des proies. Au cap de Bon-Désir, aux Bergeronnes et à la pointe de l’Islet à Tadoussac, quelques phoques communs se reposent sur les glace.

À l’embouchure du fjord du Saguenay, samedi le 18 février, un naturaliste et photographe animalier prend en photo deux bélugas. En observant les clichés, l’un d’eux semble avoir quelques caractéristiques bien particulières… Pourrait-il s’agir de Pascolio, un individu bien connu du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM)? Cet animal a été aperçu pour la première fois en 1985 par l’équipe de recherche et est facilement reconnaissable grâce aux déformations de sa colonne vertébrale et par la présence d’une cicatrice sur celle-ci. Souvent présente dans le Saguenay, cette femelle est régulièrement observée par les équipes de scientifiques. Après analyse des images par l’équipe du GREMM, impossible de confirmer s’il s’agit bel et bien de Pascolio à cause de l’angle, même s’il y a une ressemblance.

Peu de glace sur le Saint-Laurent

En cette fin février, l’absence d’un couvert de glace a de quoi inquiéter. Lors d’une année moyenne, la glace couvrirait entre 40 et 60 km3, alors qu’en ce moment, c’est seulement 9 km3 du Saint-Laurent qui en est recouvert. Signal alarmant des changements climatiques, les répercussions de la diminution du couvert de glace sont nombreuses. Les bélugas du Saint-Laurent, population en voie de disparition, pourraient en connaitre les impacts. L’hiver, les individus migrent vers la portion nord du golfe et le long de la péninsule gaspésienne. Ils semblent y rechercher des zones de glace libre avec des couverts de 70 à 90%. Les glaces leur offriraient une protection contre le mauvais temps, ce qui permettrait de diminuer les dépenses énergétiques. En outre, les berges profitent aussi de cet effet abri contre l’érosion côtière.

Partagez vos observations!

Vous avez observé des mammifères marins dans le fleuve Saint-Laurent? Qu’il s’agisse d’un souffle au large ou de quelques phoques, écrivez-nous et envoyez-nous vos photos à [email protected]!

Observations de la semaine - 23/2/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

La frénésie des baleines

Des plus petites aux plus grandes baleines, toutes sont actuellement réunies dans le Saint-Laurent! Les marsouins communs sont omniprésents, de…

|Observations de la semaine 11/7/2024

Siam de retour et un requin-pèlerin en Gaspésie

Siam, le rorqual à bosse doyen de l’estuaire, est de retour! Pendant que les baleines nagent un peu partout dans…

|Observations de la semaine 4/7/2024

Gaspar, Piton et des rorquals bleus dans le golfe

Les baleines semblent être bel et bien arrivées dans l’estuaire et dans le golfe! La présence de plusieurs grands rorquals…

|Observations de la semaine 27/6/2024