Depuis quelques semaines déjà, notre équipe a commencé à voir les premiers veaux de l’année, mais depuis les deux dernières semaines, nous commençons à en rencontrer quasiment dans chaque troupeau que nous identifions, et même jusqu’à 5 au sein d’un même troupeau !

Lorsqu’il s’agit de déterminer si un jeune animal est bel et bien un nouveau-né, c’est-à-dire un béluga né cette année, la prudence est de mise. En ce début de saison, il est tout de même facile de le déterminer, mais plus les mois progressent et plus les différences s’atténuent entre les veaux et les jeunes. S’il faut être prudent dans le recensement des nouveau-nés, c’est qu’il vaut mieux avoir un portrait réaliste de l’état de la population qu’un trop optimiste.

Ainsi, avant que nous puissions confirmer qu’il s’agit d’un veau, l’animal doit rencontrer au moins trois des critères suivants :

  • Il doit être couleur café au lait;
  • Il doit avoir des plis fœtaux;
  • Il doit avoir le tour de l’œil noir comme un œil au beurre noir;
  • Il doit venir respirer en surface de façon maladroite;
  • Sa taille doit représenter environ le tiers de celle de sa mère.

De la même manière, avant de confirmer la relation entre une mère et son petit, nous avons besoin de les voir plusieurs fois ensemble au cours d’un même contact, et même plusieurs fois pendant l’été. Cette prudence est liée au fait que, chez les bélugas, d’autres membres du groupe ou troupeau pourraient s’occuper temporairement d’un nouveau-né qui n’est pas le leur, comme tente de le démontrer Jaclyn Aubin avec son projet de maitrise sur les soins alloparentaux.

Préidentifications des semaines du 10 au 16 juillet et du 17 au 23 juillet

Semaine du 10

Dl9031 Dorothy
Dl631 Elle
Dl1551
Dl2036 dernière photo remonte en 2012

Semaine du 17

Dl1396 Aquabelle
Dl2505 Delphi
Dl0079 Céline
Dl9046
Dl516 Annakpok
Dl0021 Yogi
Dl1628 Pure Laine
Dl0030 Athéna
Dl0502
Dl0497
Dl0003 Pascolio
Dl0169 Blanchon

Carnet de terrain - 28/7/2017

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Attrape-moi si tu peux : une semaine à l’échouerie de Saddle Island

6 h 30, le réveille sonne pour une nouvelle journée de terrain. Je ne suis pas à Tadoussac, mais bien à l’Île-du-Prince-Édouard…

|Carnet de terrain 13/2/2020

Avancement de la préparation des squelettes du Centre d’interprétation des mammifères marins

  Lors de son dernier entretien avec une stagiaire de Baleines en direct à l’automne 2018, Michel Martin, naturaliste sénior…

|Carnet de terrain 3/2/2020

La glace est-elle une menace naturelle importante pour les rorquals bleus dans le golfe?

En revisitant mes photos prises cet été, j’ai réfléchi à des marques particulières vues sur les rorquals bleus. Le 1er…

|Carnet de terrain 2/12/2019