Toujours avec les bélugas de Cook Inlet

Deuxième semaine avec les bélugas américains. Si le paysage et la couleur de l’eau nous rappellent que nous sommes loin du Saint-Laurent, notre première semaine en bateau nous a fait nous sentir chez nous. Les bélugas de Cook Inlet nagent, soufflent et tournent en rond comme les nôtres. Notre deuxième semaine nous réservait par contre un dépaysement plus grand.

Pour ce projet pilote qui vise à évaluer les meilleures approches pour obtenir des biopsies, nous avons travaillé toute la dernière semaine sur la terre, en fait dans la vase. Les bélugas de Cook Inlet fréquentent l’embouchure de plusieurs rivières à saumons. Ces rivières très étroites, sculptées dans les vasières et peu profondes sont d’autant de routes qui mènent aux frayères de cinq espèces locales de saumons qui attirent les bélugas.

© GREMM
© GREMM

Une équipe de biologistes et de techniciens de la base militaire JBER — Joint base Elmendorf-Richardson — étudie le comportement des bélugas de la Eagle River, qui traverse les champs de tir de la base. L’équipe dirigée par Chris Garner mène un programme de suivi à l’aide d’un réseau de bouées acoustiques passives déployées depuis l’embouchure jusqu’à plus de 4 km en amont de la rivière. Des observateurs postés à l’entrée de la rivière notent les allées et venues des animaux depuis ses berges abruptes qui se couvrent et se découvrent au gré de marées de plus de 10 mètres.

© GREMM
NMFS permit #14245 © GREMM

C’est depuis ces berges que nous avons poursuivi notre projet. Lorsque les bélugas pénètrent dans la rivière, on peut apercevoir ou deviner les saumons effrayés qui longent la rive. Les bélugas utilisent les falaises pour y attraper leurs proies. Pendant ce temps, les pieds bien enfouis dans la vase, nous observons la scène et profitons des passages rapprochés pour prélever des échantillons.

Mission accomplie, nous reprenons le travail avec nos bélugas la semaine prochaine.

BLV120820_1123Le Bleuvet est le bateau de recherche du GREMM et de l’Institut national d’écotoxicologie du Saint-Laurent dédié au programme de recherche sur les bélugas du Saint-Laurent. Son équipe, dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM, est composée de Michel Moisan, Tim Perrero et Simon Moisan.

Carnet de terrain - 29/8/2016

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Avec les bélugas… et une fin de saison sous les premiers flocons

Carnet de terrain écrit en collaboration avec Laurence Tremblay Une saison de terrain pleine de rebondissements se termine pour l’équipe…

|Carnet de terrain 5/11/2020

Avec les visiteurs… au Centre d’interprétation des mammifères marins en période de COVID-19

Qu’elles se déroulent sur l’eau ou sur la terre, les activités de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur…

|Carnet de terrain 9/9/2020

Avec les bélugas… photographiés de la rive

Depuis 8h le matin, l’assistant de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), Mathieu Marzelière,…

|Carnet de terrain 3/9/2020