Artsea

- Clientèle de la Maison Simons (La)
  • No d'identification : DL1903
  • Sexe : Présumée femelle
  • Naissance : Autour 2000
  • Connu depuis : 2002
  • Adopté depuis : 2017
BLV120711_1125_D
BLV130826_1122_D
BLV140905_1306_D
BLV170707_1046_D
BLV120711_1138_G
BLV140910_1251_G

Ses traits distinctifs

La crête d’Artsea se reconnait des deux flancs par ses deux grosses entailles dentelées. Du flanc gauche, on remarque une tache noire à la fin des deux entailles. Du flanc droit, il y une ligne blanche et une tache au début et à la fin de l’entaille.

Son histoire

Lors de notre première rencontre, Artsea était «grise» et de petite taille, signes qu’elle était encore très jeune. Lors de notre dernière rencontre (juillet 2017), elle était encore légèrement grise, mais de taille adulte. Le passage du gris au blanc chez les bélugas survient habituellement entre l’âge de 12 et 16 ans. Tout cela nous laisse croire qu’Artsea approche la vingtaine.

C’est sa taille et ses fréquentations qui nous laissent croire qu’Artsea est une femelle. Dans l’aire de répartition estivale, les femelles forment de grandes communautés dans lesquelles elles s’occupent des nouveau-nés et des jeunes. Artsea a régulièrement été vue dans des groupes d’adultes et de gris et d’adultes accompagnés de gris et de veaux. Elle a d’ailleurs été observée avec un nouveau-né en 2013, mais il nous est impossible pour l’instant de dire si c’était le sien !

La suite de l’histoire d’Artsea nous aidera à mieux comprendre la vie sociale et
reproductive des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Historique des observations de Artsea

Dernières nouvelles

  • 24 AOÛT 2017

    Le Bleuvet navigue entre Pointe Noire et l’ilet aux Alouettes. Des vagues mesurant environ un pied soulèvent le bateau et un vent de 15 km/h souffle. Malgré tout, la visibilité nous permet de voir à au moins 5 000 mètres et d’espérer repérer de loin les bélugas. Comme de fait, un troupeau d’une quinzaine d’individus apparait à l’horizon. Parmi eux, nous distinguons des adultes, des jeunes et deux nouveau-nés couleur café au lait. Les animaux plongent dans tous les sens, nous obligeant à porter notre attention sur un seul petit groupe. Bonne nouvelle! Artsea nage avec un nouveau-né à son flanc, en compagnie de trois adultes, un autre nouveau-né et un jeune gris de bonne taille. Rapidement, nous devons retourner à quai, car notre technicien en chef, Michel Moisan, doit préparer son départ pour l’Alaska, où il ira prêter main-forte avec Robert Michaud à une équipe de chercheurs qui étudie les bélugas du golfe de Cook.

    Mise à jour: 3 avril 2018

Le parrain