Plus d’un scientifique a été captivé par cet organe, semblable à un grand sac situé dans la tête des cachalots et pouvant représenter jusqu’à 40% de leur taille. Il est rempli du spermaceti, une mystérieuse substance passant de l’état cireux à huileux selon la température. La première hypothèse, longtemps acceptée par la communauté scientifique, lui attribuait un rôle dans la plongée. On pensait que les cachalots pouvaient contrôler la fluidité du spermaceti en augmentant ou en diminuant le flux sanguin, donc la chaleur, autour de l’organe. Ces changements de densité auraient pu faciliter la descente de ces cétacés dans les abysses sous-marines. Néanmoins, des chercheurs ont réfuté cette idée au début des années 2000 en montrant que les fluctuations se font trop lentement.

Par la même occasion, ces scientifiques ont pu appuyer leur hypothèse, qui suscitait jusqu’alors peu d’intérêt. Ils soupçonnaient l’organe de produire des cliquetis très puissants servant à l’écholocation. En posant des hydrophones sur le dos de cachalots, ils ont montré que l’organe de spermaceti génère des sons extraordinaires, soit les plus forts du règne animal. Son anatomie et son fonctionnement sont homologues à ceux du melon des autres baleines à dents, la partie impliquée dans l’écholocation. La seule question qui demeure nébuleuse est de savoir pourquoi les cachalots émettent ces cliquetis intenses : pour repérer les proies, pour la compétition entre mâles ou pour attirer les femelles? Peut-être des mystères que les chercheurs sauront élucider au cours des prochaines années!

Les baleines en questions - 2/8/2012

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Les baleines font-elles preuve d’altruisme? (3/3) L’exemple des cétacés à l’état sauvage

Prendre soin d’individus malades, blessés ou morts - un comportement dit épimélétique – est une forme d’expression de l’empathie courante…

|Les baleines en questions 10/11/2022

Où en est la chasse à la baleine dans le monde ?

L’opinion publique semble de plus en plus concernée par l’avenir des baleines qui sont devenues, au fil du temps, un…

|Les baleines en questions 3/11/2022

Comment démystifier la taxonomie des baleines?

Par définition, la taxonomie est une science visant l’étude de la diversité du monde vivant. Pour ce faire, les différents…

|Les baleines en questions 3/11/2022