Tesna

- Étudiants et employés du CEGEP Ste-Foy (Les)
  • No d'identification : DL0070
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Avant 1961
  • Connu depuis : 1977
  • Adopté depuis : 1990
0070_D_BL92-028-29-1
0070_D_BL93-003-35-1
0070_D_BL96-005-16-1
0070_G_BL92-029-04-1
0070_G_BL96-005-13-1
0070_G_DL90-079-09-1

Portrait

La combinaison des multiples cicatrices au milieu de son flanc gauche est un bon moyen d’identifier Tesna. Les différentes entailles dans sa crête dorsale ainsi que sa cicatrice circulaire et profonde en bas de son flanc droit est aussi infaillible.

Observé pour la première fois en 1977, Tesna était complètement blanc. Il serait donc né avant 1961.

Sa grande taille, ses habitudes et ses affiliations sociales nous indiquent clairement que Tesna est un mâle. Il fait partie du réseau de mâles qui fréquentent le fjord et son embouchure.

Un renseignement

Tesna est l’un des bélugas fréquemment croisés dans le fjord du Saguenay et son embouchure. Souvent, les groupes de bélugas « montent » le fjord à marée montante et, à l’inverse, se dirigent vers l’embouchure à marée descendante. Ils s’aident des courants pour se déplacer et économiser ainsi de l’énergie.

Historique des observations de Tesna

Dernières nouvelles

  • 22 MAI 1996

    Tesna est repéré dans le secteur de la batture aux Alouettes. Il fait partie d’un troupeau de bélugas d’une trentaine d’individus dans lequel on repère des adultes, des jeunes et un nouveau-né. Plus encore, Tesna est en compagnie de bélugas bien connus de l’équipe de recherche : Griffon, Slash, Twik, Virgule et DL0111 sont présents. Plus tard en matinée, Tesna et Twik sont un peu à l’écart du groupe, accompagnés de jeunes gris. Les chercheurs notent que le pédoncule de Tesna semble avoir une déformation, mais ses déplacements sont normaux.

    La dernière observation de Tesna remonte à plus d’une vingtaine d’années. Est-il mort? Est-il demeuré invisible à l’œil du chercheur pendant tout ce temps? Chose certaine, son histoire demeure une source d’informations précieuses qui nous aident à mieux comprendre cette population fragile.

    Mise à jour : 7 novembre 2017

Le parrain