Galubé

- Employés du ministère de l’Environnement du Québec (Les)
  • No d'identification : DL0048
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : 1970 (mort en 1999)
  • Connu depuis : 1980
  • Adopté depuis : 1988
0048_D_BL92-060-29-1
0048_D_BL95-153-30A-1
0048_D_BL96-048-20 0
0048_G_BL93-029-35-1
0048_G_BL97-030-21 0
0048_G_BR90-056-15-2

Portrait

La cicatrice en forme de bâton de hockey sur son flanc gauche est la marque la plus distinctive de Galubé. On voit aussi une petite dépression sur son flanc droit, plus ou moins visible selon l’angle ou la lumière.

Galubé a été photographié pour la première fois en 1980. Il était légèrement gris. Le passage du gris au blanc survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Il était probablement âgé de moins de 12 ans à l’époque.

Galubé fait partie de l’un des deux réseaux de mâles qui fréquentent la tête du chenal Laurentien et le fjord du Saguenay.

Anecdote

Ce mâle est bien connu de l’équipe du GREMM. Entre 1988 et 1999, l’année de sa mort, il a été vu chaque été, surtout dans le fjord du Saguenay et son embouchure. Encore aujourd’hui, le public peut admirer ses marques et prendre la mesure de son imposante taille, car il est l’une des cinq répliques de bélugas grandeur nature qui « habitent » le jardin de la Grève, devant le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac.

Historique des observations de Galubé

Dernières nouvelles

  • 21 JUIN 1999

    Galubé se trouve dans un troupeau d’une dizaine de bélugas, que des adultes. Les animaux nagent au travers des traversiers qui font la navette entre Tadoussac et Baie-Saint-Catherine.

    Il s’agit de la dernière observation de Galubé. Il a été trouvé échoué mort le 3 août 1999. Les données prélevées sur sa carcasse ont révélé que ce mâle mesurait 4,18 mètres et qu’il est mort à l’âge de 29 ans.

    Mise à jour : 23 mars 2017

Le parrain