Écho

- Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel
  • No d'identification : DL0206
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Vers 1980
  • Connu depuis : 1991
  • Adopté depuis : 2014
0206_D_BL95-010-01-1
0206_D_BLV031002_1092_0
0206_D_BLV110809_1452_0
0206_G_BL96-157-44-1
0206_G_BLV040728_1061_0
0206_G_BLV070827_1110_0

Ses traits distinctifs

Écho se différencie des autres bélugas grâce à sa large et profonde cicatrice aux contours irréguliers sur le pédoncule droit. Les entailles de sa crête dorsale permettent aussi de le reconnaître des deux flancs.

Son histoire

C’est en 1991 que nous avons rencontré Écho pour la première fois. À l’époque, il était légèrement gris, presque blanc. À partir de 1993, il a toujours été noté comme «blanc». Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Écho est donc né au tout début des années 1980.

Le sexe d’Écho est confirmé par l’analyse génétique d’une biopsie, un minuscule morceau de peau, prélevé sur son dos en 1995 : il s’agit d’un mâle. Il appartient à l’un des deux réseaux de mâles qui sillonnent le fjord du Saguenay et la tête du chenal Laurentien. Un troisième réseau, les «Downstream boys», utilise aussi la tête du chenal Laurentien et la portion aval de l’estuaire. Même si leurs territoires se chevauchent, les individus d’un réseau côtoient très peu les mâles des autres réseaux.

Avec les années, les mâles ont tendance à former des bandes de compagnons stables. Ces associations s’établissent progressivement et pourraient jouer un rôle dans la vie reproductive des bélugas. DL0492, DL0124 et DL0503 font partie des compagnons réguliers d’Écho.

La suite de l’histoire d’Écho et de ses compagnons nous apprendra beaucoup sur l’évolution de la vie sociale des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Écho

Dernières nouvelles

  • 9 AOÛT 2011

    Nous avons revu Écho. Nous l’avons photographié dans le secteur des Bergeronnes avec un très grand troupeau de bélugas réunissant une centaine d’adultes blancs. Nous suivons ce troupeau vers le sud. En fin de journée, les bélugas se dispersent et quittent le secteur.

Le parrain