Entre Tadoussac et Kegaska, la route 138 trace un parcours sur la Côte-Nord sur plus de 850 kilomètres. Parsemée de magnifiques points de vue d’observations des mammifères marins, la route est même surnommée la « Route des baleines ». Cette semaine, une naturaliste et chargée de projet du GREMM part sur la route à la recherche de rencontres, que ce soit avec des humains ou des mammifères marins!

Entre baleines et paysages

Le voyage commence à Tadoussac, où les petits rorquals et les bélugas sont régulièrement repérés à proximité de la côte. Au large, un groupe de cinq rorquals à bosse est aperçu en fin de journée le 27 juillet. Tous les jours suivants, quelques individus sont observés au large et parfois un rorqual commun surprend les observateurs attentifs. Le 3 aout, un rorqual à bosse s’approche même de la baie de Tadoussac. Des marsouins communs, des phoques communs et des phoques gris complètent le tableau qui se dessine entre Tadoussac et Les Escoumins.

Un arrêt à Baie-Comeau et à Franquelin permet d’apprendre des informations intéressantes:«deux rorquals à bosse se promènent entre Baie-Comeau et Franquelin, mais ils n’ont pas encore été identifiés, raconte la passionnée des mammifères marins». En effet, elle cherche à identifier les baleines afin de pouvoir raconter leurs histoires à travers le projet Portrait de baleines, un bulletin hebdomadaire destiné aux acteurs de l’industrie maritime. Identifier les rorquals à bosse présents à Franquelin en ce moment pourrait être bien intéressant et permettre de répondre à certaines questions. Par exemple, ont-ils été aperçus il y a deux semaines en Gaspésie, ou encore dans le parc marin?

Un résident de Franquelin a aussi des belles observations à partager : « il y a beaucoup de petits rorquals en ce moment, plein de marsouins et beaucoup de phoques communs qui mangent du maquereau. Il y a aussi au moins 200 fous de Bassan qui plongent devant Franquelin. »

En continuant sur la route, un peu plus au Nord, les petits rorquals et les marsouins communs sont aperçus de la rive à de nombreux endroits, agrémentés des incroyables panoramas qu’offrent les plages et les côtes. Arrivée à Sept-Îles, la naturaliste entend parler des premiers dauphins à flancs blancs. Qui ont fait leur apparition pour la première fois cette semaine. Si les grosses baleines semblent se faire encore attendre du côté de Mingan, les centaines de phoques gris et les multiples oiseaux marins ravissent les amateurs de faune sauvage. Quelques marsouins, des petits rorquals et l’observation d’un rorqual commun sont aussi signalés.

Des épaulards sont observés encore cette semaine, mais cette fois du côté de La Romaine le 28 juillet. Un pêcheur en aurait aussi observé un groupe de quatre individus à proximité de la Petite île au Marteau dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan. Après un périple de cinq jours sur la Côte-Nord, il est temps de rentrer au bercail pour la passionnée des cétacés, mais ce n’est pas sans l’espoir d’y retourner bientôt!

Des dos et des flancs blancs

De retour à Tadoussac, on apprend que les bélugas ont sillonné les eaux du fjord du Saguenay, passant de Pointe-Noire à Baie Sainte-Catherine, circulant devant l’Anse de Roche à Sacré-Cœur jusqu’à séjourner quelque temps dans la Baie-Sainte-Marguerite.

La rive sud du Saint-Laurent n’est pas en reste cette semaine, puisque des petits rorquals en alimentation de surface sont régulièrement observés dans la baie de Gaspé. Quelques rorquals à bosse et des marsouins communs viennent aussi faire leur tour dans ce secteur. Un groupe de 200 à 250 dauphins à flancs blancs nage lui aussi dans les eaux salées de la baie de Gaspé. Ces dauphins sont reconnaissables par les myriades de couleurs qu’ils arborent : noir, bleu sombre, gris, blanc et même quelques touches de jaune. Des bélugas et des phoques communs ont quant à eux été observés à Cacouna.

À Cap-à-l’Aigle, à La Malbaie, un petit rorqual nage régulièrement devant le quai à marée haute, ayant, semblerait-il, adopté l’endroit. Un peu plus à l’ouest, un béluga solitaire est aperçu au niveau de Saint-Irénée.

En définitive, les baleines sont présentes un peu partout à proximité des rives du Saint-Laurent, dans l’estuaire ou dans le golfe, au grand plaisir des vacanciers qui profitent des rayons du soleil estivaux pour partir à la découverte de la fameuse « Route des baleines » et explorer les magnifiques régions côtières du Québec!

Où sont les baleines cette semaine? La carte des observations

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation. Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Vous souhaitez partager vos observations et contribuer à la science citoyenne? Utiliser l’outil de saisie d’observations de mammifères marins.

Observations de la semaine - 4/8/2022

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Pas un, pas deux, mais six rorquals à bosse!

Cette semaine, quelques rorquals à bosse sont toujours présents dans le Saint-Laurent et un rorqual commun surprend des riverains. Malgré…

|Observations de la semaine 25/11/2022

Blanc neige comme un béluga

Pendant que les doux flocons de neige envahissaient l’est du Québec et qu’une couche de blanc couvrait tranquillement le sol,…

|Observations de la semaine 17/11/2022

Les prémices du départ des rorquals à bosse

Les départs d’espèces de baleines migratrices progressent tranquillement, alors que l’hiver approche. Les rorquals à bosse se font plus discrets,…

|Observations de la semaine 10/11/2022