Des dizaines de dauphins à flancs blancs, un rorqual à bosse tardif, un petit rorqual par-ci, des bélugas par-là, il y a tellement de faune marine dans le Saint-Laurent en ce mois de novembre qu’on se croirait presque durant une semaine mouvementée de juillet. Néanmoins, avec la neige qui s’accumule, la glace qui s’installe tranquillement et les observations qui s’espacent, on commence tout de même à sentir l’hiver arriver à grands pas.

Ça grouille de dauphins!

S’il est fréquent d’observer pendant l’été des dauphins se déplaçant en larges groupes pouvant compter plusieurs dizaines d’individus dans l’estuaire du Saint-Laurent, à ce moment de l’année, ces petits cétacés se font habituellement plus discrets. C’est pourtant une soixantaine de dauphins à flancs blancs de l’Atlantique qui circulaient devant Les Bergeronnes par un bon matin!

Cette espèce de dauphin n’est pas connue pour avoir des migrations saisonnières, même si des déplacements entre le nord et le sud sont régulièrement observés. La présence prolongée de ces petites baleines dans l’estuaire cet automne nous donne l’occasion d’admirer encore une fois leurs magnifiques couleurs et les bouillonnements de leur nage.

Un rorqual tardif

Un rorqual à bosse arrivé dans l’estuaire tardivement en octobre semble aussi désirer prolonger son séjour dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Ce serait la première fois que cet individu fréquente le Saint-Laurent. Alors qu’un photographe animalier était en pleine séance d’observation de la faune marine depuis le cap de Bon-Désir, il s’est fait surprendre par la présence d’un grand rorqual : « Alors que je regarde aux jumelles quelques bélugas évoluant au large, j’entends soudain un grand souffle près de moi. C’est un rorqual à bosse qui surgit des profondeurs. Quelques ventilations puis une plongée avec la queue dans les airs et le voilà parti à vive allure vers l’ouest. »

Les séjours des rorquals à bosse dans l’estuaire sont de plus en plus longs et dans les dernières années, quelques individus se sont parfois éternisés dans le Saint-Laurent. Il s’agirait surtout de jeunes mâles n’ayant pas encore atteint la maturité sexuelle. Va-t-on observer encore longtemps ce rorqual à bosse tardif dans l’estuaire cette année? À suivre!

Marsouins, phoques et bélugas

Depuis Les Escoumins, ce sont quelques marsouins communs et des phoques communs qui sont repérés au large. À Tadoussac, alors que les flocons de neige tombaient du ciel, des bélugas descendaient le fjord du Saguenay. Cette semaine aussi, en faisant un tri dans des photos prises durant l’été, une assistante de recherche est tombée sur des images rigolotes d’un phoque commun sur le dos.

Un passionné des mammifères marins établi à Franquelin a eu la chance d’apercevoir un rorqual à bosse en pleine action : « Dimanche une baleine à bosse qui est passée devant Franquelin, elle suivait son chemin, ensuite je l’ai vu souffler deux à trois fois devant Pointe-à-la-croix pour s’élancer vers le golfe. » La présence d’un petit rorqual est aussi signalée près de la côte, tandis que les marsouins communs semblent tranquillement quitter le secteur.

Six phoques communs ont quant à eux été repérés sur les glaces devant la rivière York, à Gaspé. Un autre phoque commun, souvent aperçu à cet endroit, se reposait tranquillement sur une roche à l’Anse-aux-Cousins. Aussi tard en saison, on peut dire que cela conclut encore une belle semaine riche en observations!

Merci aux collaborateurs et collaboratrices!

Merci aux observateurs et observatrices qui partagent avec nous leur amour pour les mammifères marins! Vos rencontres avec les cétacés et les pinnipèdes sont toujours un plaisir à lire et à découvrir.

Ce sont vos yeux, sur l’eau ou depuis la berge, qui permettent à cette rubrique de voir le jour.

Laetitia Desbordes
Élizabeth Melis
Diane Ostiguy
Renaud Pintiaux
Pascal Pitre
Andréanne Sylvain
Marielle Vanasse

Et à tous les autres!

Merci aussi aux équipes qui partagent leurs observations :
Station de recherche des iles Mingan (MICS)
Réseau d’observation des mammifères marins (ROMM)
Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM)
Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM)

Vous souhaitez vous aussi partager vos observations?

Vous avez observé des mammifères marins dans le fleuve Saint-Laurent? Qu’il s’agisse d’un souffle au large ou de quelques phoques, écrivez-nous et envoyez-nous vos photos à [email protected]!

Observations de la semaine - 30/11/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Un rorqual hybride dans le Saint-Laurent?

Avec la canicule des derniers jours, les vents du fleuve avaient certainement des vertus rafraichissantes plus que les bienvenues. Rien…

|Observations de la semaine 20/6/2024

Les pieds sur terre, les yeux vers le large

Le blanc des bélugas réfléchit les rayons du soleil dans l’estuaire, les petits rorquals abondent, le rorqual à bosse Irisept…

|Observations de la semaine 13/6/2024

En prendre plein les fanons

Qu’elles mangent du krill, du poisson ou des invertébrés, les baleines viennent s’alimenter dans l’immense buffet que constitue le Saint-Laurent.…

|Observations de la semaine 7/6/2024