Le 29 novembre, du rivage du camping Bon-Désir (près des Bergeronnes), je repère au loin un souffle qui me parait tout de suite étrange. Il est orienté franchement vers l’avant-gauche, même si le vent est faible à cette heure-là. Je prends quelques photos de ce souffle puis je regarde aux jumelles et j’observe un cachalot en train de sonder : grosse caudale et pédoncule hauts dans les airs! Ce n’est pas la première fois que j’observe et que j’admire cet animal fabuleux et rare en Haute-Côte-Nord, mais c’est toujours un moment magique… Et 35 minutes plus tard, il refait surface bien plus loin, se dirigeant vers le large. Il prend alors 17 respirations. Et adieu!

Le 1er décembre, les baleines observées étaient bien loin au large. Mais pouvoir repérer et admirer deux rorquals à bosse et encore un cachalot, quel bonheur! D’abord, j’ai pu observer en tout début d’après-midi un rorqual à bosse loin au large des condos Essipit aux Escoumins. Quatre à cinq respirations, puis cet individu plonge pendant une petite dizaine de minutes, en montrant la caudale.

Je l’observe durant plusieurs séquences respiratoires, puis je repère aux jumelles, encore bien plus loin au large, un autre souffle. Je comprends qu’il s’agit d’un cachalot, peut-être et sans doute le même individu que j’avais pu observer deux jours auparavant. Je compte 16 respirations puis le cachalot plonge à l’horizon en montrant la caudale (observée aux jumelles).

Je me dirige vers Les Bergeronnes et là je repère un second rorqual à bosse qui semble se diriger vers l’ouest, vers Tadoussac. Quelques photos, bien que prises de loin, confirment également ces identifications de rorquals à bosse. J’ai pu aussi repérer une poignée de bélugas aux Escoumins ainsi que plusieurs phoques du Groenland.

Carnet de terrain - 2/12/2019

Renaud Pintiaux

Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.



Articles recommandés

Attrape-moi si tu peux : une semaine à l’échouerie de Saddle Island

6 h 30, le réveille sonne pour une nouvelle journée de terrain. Je ne suis pas à Tadoussac, mais bien à l’Île-du-Prince-Édouard…

|Carnet de terrain 13/2/2020

Avancement de la préparation des squelettes du Centre d’interprétation des mammifères marins

  Lors de son dernier entretien avec une stagiaire de Baleines en direct à l’automne 2018, Michel Martin, naturaliste sénior…

|Carnet de terrain 3/2/2020

La glace est-elle une menace naturelle importante pour les rorquals bleus dans le golfe?

En revisitant mes photos prises cet été, j’ai réfléchi à des marques particulières vues sur les rorquals bleus. Le 1er…

|Carnet de terrain 2/12/2019