Temps maussade, mais fleuve très calme ce 29 octobre, tandis que je m’embarque sur le Grand fleuve pour une excursion aux baleines.

Dès le début de la sortie, nous voyons quelques petits rorquals dans l’embouchure du Saguenay et plus au large de Tadoussac. Nous croisons également la route d’une dizaine de bélugas et de deux rorquals communs bien peu dynamiques (période de repos, sans doute)…

Puis, je repère au loin un autre souffle. Je regarde aux jumelles, et crois d’abord observer deux rorquals à bosse l’un devant l’autre avant de m’apercevoir en focalisant sur la dorsale que me voici en présence d’un cachalot!

Nous nous approchons. Plus de doutes possibles: souffle puissant expulsé vers la gauche de l’animal (son évent est positionné sur la gauche), dorsale caractéristique, plis sur les flancs, allure d’un animal venant d’un autre temps…

Nous sommes devant les dunes de Tadoussac et nous admirons cet être impressionnant.

Durant la petite heure passée près de lui, le cachalot n’a jamais montré sa caudale. Il effectue de longues séquences de respiration: entre 10 et 15 ventilations, puis des plongées certainement peu profondes de 10 à 15 minutes.

Un individu cachalot a été vu plus tôt cet été. Est-ce le même? L’analyse des dorsales nous apportera sans doute la réponse.
Un visiteur bien rare dans notre secteur et une sortie au large inoubliable.

Un cachalot
© Renaud Pintiaux
Un cachalot
On reconnait le cachalot par sa peau sombre, plissée à l’arrière de la tête. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
La nageoire dorsale des cachalots est plutôt plate et bossue. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
Ce cachalot a une forme particulière, qui donne l'impression de voir deux animaux. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
L'évent du cachalot est situé sur la gauche de la tête. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
© Renaud Pintiaux
Les dunes de Tadoussac commencent à être enneigées. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
Les cachalots mesurent à l'âge adulte entre 10 et 15 mètres. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
Le cachalot a de longues séquences respiratoires, allant parfois jusqu'à 30 expirations et inspirations. © Renaud Pintiaux
Un cachalot
Les cachalots émettent une large gamme de sons (cliquetis, sons pulsatiles, grincements) dans les profondeurs et en surface. © Renaud Pintiaux
Carnet de terrain - 30/10/2018

Renaud Pintiaux

Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.



Articles recommandés

Avec l’équipe mobile… au chevet d’une carcasse de béluga

Par Marie-Maude Rondeau Cet été, je suis intervenante pour le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM). Je fais…

|Carnet de terrain 15/9/2021

Avec les bélugas… pour une première saison de terrain sur la Grande-Île

Par Jaclyn Aubin Cet été, j’ai eu l’immense plaisir de passer deux semaines sur la Grande-Île de Kamouraska en compagnie…

|Carnet de terrain 8/9/2021

Écrire un article de vulgarisation scientifique en 10 étapes faciles

Moi, dans la vie, j’écris de la poésie. Les histoires de baleines, c’est assez nouveau dans mon parcours. Quand j’ai…

|Carnet de terrain 1/9/2021