Un béluga, de vie à trépas

  • © GREMM
    19 / 07 / 2012 Par GREMM

    Ce lundi, en début d’après-midi, Urgences Mammifères Marins reçoit un appel d’un navire marchand : une carcasse de béluga flotte au sud-ouest de l’île aux Fraises. L’équipe de Parcs Canada la retrouve rapidement et la remorque à Port-au-Persil. Il s’agit d’une femelle, toute fraîche, la septième carcasse de béluga de la saison. Sur place, des employés du GREMM et de Parcs Canada donnent de l’information aux curieux. Le lendemain, la carcasse est transportée à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, où l’équipe du vétérinaire Stéphane Lair l’attend pour une nécropsie. Chaque année, une quinzaine de bélugas sont ainsi signalés sur les rives ou à la dérive. L’examen de ces carcasses permet de documenter l’état de santé et les causes de mortalité chez cette population en péril, qui ne montre aucun signe de rétablissement malgré plus de 30 ans de protection.