La carcasse de l’énorme baleine a été découverte sur la plage du cap à Isaac, dans le village de Grande-Entrée, le 3 septembre. Mesurant près de 20 mètres de long, il s’agit d’un mâle adulte.

13 septembre 2013

Un entrepreneur mandaté par le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) a enlevé la carcasse de son site d’échouage, en raison des fortes odeurs et de la proximité des habitations.

4 septembre 2013

Pêches et Océans Canada (MPO) a fait prélever des échantillons de peau, gras et muscle. Ces échantillons seront analysés par des chercheurs de MPO, du MICS et du GREMM dans le cadre de projets portant sur l’alimentation, la reproduction, la génétique et la contamination des baleines du Saint-Laurent.

Le MDDEFP est au courant de la situation et analyse présentement ce qu’il conviendra de faire avec la carcasse, afin d’éviter qu’elle ne soit une nuisance publique.

3 septembre 2013

La carcasse de l’énorme baleine a été découverte sur la plage du cap à Isaac, dans le village de Grande-Entrée, le 3 septembre. Mesurant près de 20 mètres de long, il s’agit d’un mâle adulte. Des échantillons seront prélevés et contribueront à plusieurs programmes visant cette espèce dans le Saint-Laurent, menés par des chercheurs de Pêches et Océans Canada, du MICS (basé à Mingan) et du GREMM (basé à Tadoussac). Le MDDEFP examinera s’il est nécessaire de faire enlever la carcasse de la plage: une carcasse de baleine ne constitue pas une source de pollution et cela s’avère plutôt positif comme source de nourriture pour les charognards; elle peut cependant représenter une nuisance si elle se trouve trop près des habitations.

Le rorqual commun est la deuxième plus grande baleine au monde. Elle est une espèce commune dans le Saint-Laurent. Il s’agit de la première carcasse de cette espèce rapportée à Urgences Mammifères Marins cette année, et le nombre varie de 0 à 4 depuis 2004.

Urgences Mammifères Marins - 13/9/2013

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Pourquoi ne pas toucher à une carcasse de mammifère marin?

Par Marie-Maude Rondeau Avez-vous déjà entendu parler de Valleau, le cachalot dont la carcasse s’est échouée à L’Anse-à-Valleau en 2003?…

|Urgences Mammifères Marins 4/11/2021

Deux baleines à bec s’échouent vivantes dans la baie des Chaleurs

Jeudi 30 septembre, le Réseau québecois d'urgence pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit un signalement pour deux baleines échouées vivantes…

|Urgences Mammifères Marins 7/10/2021

Que faire face à un phoque blessé?

Alors que vous vous promenez sur les rives du Saint-Laurent, vous tombez nez à nez avec un phoque. Jusque-là, rien…

|Urgences Mammifères Marins 11/8/2021