Depuis quelques semaines, il semble qu’on ne peut pas sortir sur l’eau sans voir au moins une centaine de phoques gris! Quoique mon travail primaire consiste à photo-identifier les grands rorquals, je profite souvent de mes sorties sur le terrain pour capturer quelques belles images de la biodiversité du fleuve.

Nous retrouvant au centre d’un énorme troupeau de phoques gris en alimentation, j’ai rapidement sorti mon appareil photo pour tenter quelques clichés. J’ai focalisé sur un phoque particulièrement proche du bateau. En appuyant sur le bouton déclencheur, le « clic » habituel de l’appareil photo s’est fait entendre, et le phoque s’est vivement retourné dans ma direction. Pendant quelques instants, nous nous sommes fixés. Le moment n’a duré que quelques secondes, mais m’a semblé une éternité. J’étais transfixée par ces grands yeux intelligents, ces yeux qui semblaient témoigner d’une compréhension beaucoup plus accrue que je n’aurais cru possible.

Phoques gris © GREMM
Phoques gris © GREMM

Avec un grand soufflement des naseaux, le phoque s’est détourné et a replongé dans les eaux. J’étais sidérée. En biologie, il est important de ne pas prêter des traits humains aux animaux étudiés. C’est pourquoi on ne parle pas de joie, de tendresse ou de tristesse dans les journaux scientifiques. Pourtant, cette rencontre m’a laissée avec un profond doute. Peut-être faudrait-il reconsidérer, après tout ce temps, ce que l’on évalue être un trait « humain ».

Phoque gris © GREMM
Phoque gris © GREMM

Jaclyn G. Fl.Jaclyn Aubin s’est jointe à l’équipe du GREMM cette année, en tant qu’assistante de recherche bénévole. Elle détient un baccalauréat en biologie marine. Dans le cadre du programme de recensement photographique des grands rorquals du parc marin, elle recueille photos et données à bord des bateaux d’excursion. Elle partage aussi ces informations avec l’équipe de rédaction de Baleines en direct.

Carnet de terrain - 15/8/2016

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Travail d’équipe pour la protection des baleines

La protection du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent relève d’un travail d’équipe. La recherche permet de connaître les enjeux liés au…

|Carnet de terrain 13/10/2022

Récupération d’une carcasse de Dauphin à flancs blancs à Rimouski

Lundi, le 5 septembre en début d’après-midi, la centrale d’appels du Réseau québécois d’Urgences Mammifères Marins reçoit un signalement concernant…

|Carnet de terrain 11/10/2022

Les yeux rivés sur les bélugas

Chaque été, depuis 2003, l’équipe de Parcs Canada scrute le paysage marin de la baie Sainte-Marguerite pour dénombrer les bélugas…

|Carnet de terrain 6/10/2022