Le phénomène de la foudre est une libération d’électrons dans le ciel. Ces électrons, qui portent une charge négative, sont attirés par la charge positive de la Terre et tentent donc de s’y rendre en suivant le chemin le plus court. Le courant électrique passe du nuage au sol, ou à la mer dans ce cas-ci. Toute particule qui le peut accepte un électron et ainsi la charge se dissipe.

L’eau pure est un isolant. En fait, ce sont les particules qui s’y trouvent qui sont à l’origine de ses propriétés hautement conductrices. L’eau de mer a une forte concentration en ions, c’est-à-dire en entités chimiques porteuses d’une charge électrique; de ce fait, elle conduit mieux l’électricité que l’eau douce. Ainsi, lorsqu’un éclair frappe la mer, la charge se dissipe rapidement, sur une courte distance (quelques mètres) et principalement à la surface.

Lorsque les baleines sont immergées, c’est-à-dire 90% de leur vie, elles risquent peu de se faire électrocuter. L’eau salée est si conductrice que le corps des baleines forme une résistance qui ne devrait pas faire partie du circuit.

Lorsque les baleines remontent pour respirer et qu’elles émergent une partie de leur corps, c’est une autre histoire. Pour être électrocutées, il faudrait que l’éclair les touche directement, ce qui est peu probable comme l’éclair sera plutôt porté à frapper ce qui se trouve en hauteur comme les crêtes des vagues.

En conclusion, même s’il n’est pas impossible qu’une baleine soit touchée par un éclair, c’est très improbable. Cependant, en ce qui nous concerne, si nous avons la possibilité de sortir de l’eau en plein orage, il est fortement conseillé de le faire pour se mettre à l’abri.

Les baleines en questions - 22/7/2013

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Pourquoi les baleines noires de l’Atlantique Nord n’arrivent-elles pas à se reproduire?

Le taux de naissance des baleines noires de l’Atlantique Nord avoisine leur taux de mortalité. La population, classée en voie…

|Les baleines en questions 9/7/2024

Rorqual boréal et baleine boréale : quelle est la différence?

Malgré leurs noms similaires en français, le rorqual boréal et la baleine boréale sont deux espèces bien distinctes! Pour enlever…

|Les baleines en questions 6/6/2024

Comment faire pour travailler avec les baleines?

Dans quelques semaines, les scientifiques sillonneront le Saint-Laurent dans l’optique de mieux comprendre les baleines, leur environnement et les menaces…

|Les baleines en questions 1/5/2024