Quand les « amis de la famille » viennent nous visiter

  • Le rorqual commun Zipper © GREMM
    Le rorqual commun Zipper © GREMM
    06 / 05 / 2016 Par Josiane Cabana

    Les baleines sont des espèces migratrices et viennent profiter de la richesse des eaux du Saint-Laurent pendant la période estivale pour s’alimenter. Chaque été, elles entrent dans le golfe et l’estuaire du Saint-Laurent et remontent jusque dans la région du parc marin du Saguenay−Saint-Laurent. Les observateurs de longue date attendent patiemment de revoir les animaux qui sont devenus uniques avec leurs marques particulières, leurs comportements singuliers et leurs patrons de coloration qui affichent leurs noms en quelque sorte.

    Cette semaine, les premières sorties en mer ont eu lieu dans la région de Tadoussac et les naturalistes et capitaines étaient plus qu’heureux de revoir deux grands habitués du parc marin: les rorquals communs Zipper et Newkie Brown. Zipper avait été vu à la fin de la saison dernière, à la fin octobre, dans un groupe de près d’une dizaine de rorquals communs. Newkie Brown est généralement un des premiers rorquals communs à venir dans l’estuaire; cette année ne fait pas exception. Cet animal avait fait une brève incursion en juin 2014, mais n’avait pas été vu en 2015. Il est connu depuis 1991 et Zipper, depuis 1994. C’est donc toujours une bonne nouvelle de voir ces « amis de la famille » revenir pour une nouvelle année!

    Céline © GREMM

    Céline © GREMM

    À l’embouchure du Saguenay, le 2 mai, c’est le béluga Céline qui a fait la joie de l’équipe du GREMM qui étudie cette espèce depuis plus de trente ans. Cette femelle est connue depuis 1987! On dit d’ailleurs que les bélugas sont présents presque tous les jours dans l’embouchure du fjord ces derniers jours.

    Plus en aval, dans la région de Franquelin, ce sont les petits rorquals qui volent la vedette. On rapporte au moins trois individus différents qui s’adonnent à des comportements d’alimentation très dynamiques en surface. Puis le 4 mai dernier, deux marsouins communs ont été vus, la première observation pour cette espèce a être rapportée cette année. Les observateurs ne manquent pas non plus de souligner la présence d’oiseaux marins, « un véritable ballet » selon une naturaliste de Tadoussac.