Premières sorties et début des naissances des bélugas

  • Boursouffle avec son veau © GREMM
    04 / 07 / 2014 Par Équipe du Bleuvet

    Le Bleuvet est un bateau du GREMM. Il est dédié au programme de recherche à long terme sur les bélugas du Saint-Laurent.

     

    Cette semaine, nous avons effectué nos premières sorties estivales à bord du Bleuvet. Nous poursuivons nos observations des bélugas dans le cadre du programme ECB (écologie comportementale des bélugas). Ce programme vise à définir la nature des groupes sociaux de bélugas, à élucider comment ils se distribuent et utilisent leur habitat, à identifier les habitats critiques et leur vulnérabilité aux activités humaines. Il a également pour objectif d’évaluer le succès reproducteur des femelles et d’étudier la dynamique de la population.

    Du vent fort et des journées courtes pour le dimanche 29 et le lundi 30 : nous avons retrouvé nos habitudes de travail et des troupeaux de bélugas qui nous sont familiers. Les femelles, très fidèles à leurs sites, ont réintégré leurs secteurs d’été. Nous sommes tout d’abord allés dans le secteur de l’anse du Chafaud aux Basques (en face du village de Baie-Sainte-Catherine), puis dans le fjord du Saguenay pour trouver des conditions de vent plus clémentes.

    Mercredi 2 juillet : le vent de sud-ouest souffle très fort et le brouillard traîne en bancs sur Tadoussac. Nous filons dans le Saguenay dont les falaises nous abritent du vent. Dès le premier contact avec les bélugas, nous remarquons, dans un groupe de 25, deux veaux nageant tout près de leur mère. Leur couleur café au lait pâle et leur queue molle indiquent qu’ils sont nés très récemment. Depuis le mois de juin, la période de naissance pour les bélugas commence, elle se poursuivra jusqu’en septembre.

    Nous avons accueilli à bord de notre bateau, dimanche, une équipe de tournage de la chaîne de télévision France 2, des correspondants basés à Washington, pour effectuer des prises de vues et des entrevues avec Pierre Béland, directeur scientifique à l’Institut national d’écotoxicologie du Saint-Laurent (INESL) et spécialiste des bélugas depuis les années 1980, embarqué pour l’occasion.