Après la vague d’appels concernant les carcasses de phoques en Gaspésie du début juillet, le Centre d’appels du Réseau québécois d´urgences pour les mammifères marins connaît une certaine accalmie.

Ce sont surtout les marsouins communs qui ont été impliqués dans les récents incidents traités à Urgences Mammifères Marins.

Marsouin commun et filet de pêche

Le 1er juillet, un marsouin commun a été trouvé mort sur une grande plage de Cap-au-Renard dans la municipalité de La Martre en Gaspésie. À quelques mètres de lui se trouvait une partie d’un engin de pêche, un filet vert déchiré et des bouées, utilisés pour la pêche au turbot (photos 1 et 2). Est-ce un hasard de les retrouver tous deux sur la plage, presque côte à côte? L’animal ne portait pas de marque évidente d’empêtrement.

Marsouin commun échoué vivant

Des kayakistes ont reçu une dose d’adrénaline le 10 juillet à Carleton, en Gaspésie, alors qu’ils ont trouvé tôt en matinée un jeune marsouin commun vivant qui s’agitait dans les vagues qui se brisaient sur la plage. Les témoins ont tenté de sauver l’animal avec diverses manipulations, la baleine est finalement morte après quelques minutes (photo 3). Comme le petit mesurait moins d’un mètre, il a été congelé et fera probablement l’objet de nécropsie par l’équipe de Stéphane Lair, vétérinaire à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à Saint-Hyacinthe.

Un plan d’intervention, qui peut comprendre différentes actions, sera toujours développé par l’équipe d’Urgences Mammifères Marins lorsqu’une baleine s’échoue vivante. La remise à l’eau ne sera pas toujours la solution. Si vous êtes témoin d’une situation semblable, contactez le 1-877-7baleine rapidement. Ne tentez aucune intervention; des consignes vous seront transmises par l’équipe du Centre d’appels.

Marsouin commun au gré des marées

Les résidents de la Pointe-Mistassini dans la municipalité de Franquelin ont trouvé une carcasse de marsouin commun adulte le 16 juillet dernier, échoué près des habitations. Moins d’une journée plus tard, il repartait à la mer, pour s’échouer quelques mètres plus loin. Cette carcasse a servi à la science; une bénévole d’Urgences Mammifères Marins s’est déplacée pour amasser des données et photos. Il s’agit d’un mâle adulte de 1,50 mètre dont l’état de fraîcheur est excellent, sans marque de blessure apparente (photo 4). Si la carcasse ne représente pas une nuisance, elle sera laissée sur la plage, sinon, elle pourrait être enfouie par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), en collaboration avec la municipalité.

Urgences Mammifères Marins - 18/8/2014

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Printemps 2022 : Une saison chargée pour le RQUMM 

Des petits phoques harcelés sur les plages, des carcasses de pinnipèdes retrouvés le long des rives, des petits rorquals qui s’aventurent à…

|Urgences Mammifères Marins 23/6/2022

Des phoques
qui n’ont pas besoin d’aide

Le printemps arrive et la saison de mise bas des phoques bat son plein. Le téléphone du Réseau québécois d’urgences…

|Urgences Mammifères Marins 30/5/2022

Petit rorqual en direct

Cette page est consacrée à la présence de deux petits rorquals dans les eaux de Montréal. Elle est actualisée plusieurs…

|Urgences Mammifères Marins 11/5/2022