Pêcher la crevette… en observant un épaulard!

  • Un épaulard près de l'île d'Anticosti © Steven Nicolas
    07 / 05 / 2014 Par Marie-Sophie Giroux -

    Un pêcheur de crevette a eu la chance de voir un épaulard alors qu’il se trouvait au large de la pointe Ouest de l’île d’Anticosti, le 20 avril. Quelle surprise!

    En effet, si l’épaulard est une espèce cosmopolite, c’est-à-dire qu’on la retrouve partout dans le monde, dans l’Atlantique Nord-Ouest, les épaulards sont peu nombreux, nomades et très dispersés. On peut les observer sur les côtes de Terre-Neuve, du Labrador et des Maritimes. Dans le Saint-Laurent, leurs observations sont rares et plutôt sporadiques et les épaulards qui y sont recensés proviennent probablement de cette même population. Jack Lawson, chercheur mammifères marins pour Pêches et Océans Canada à Terre-Neuve, tient un registre des épaulards fréquentant l’Atlantique Nord-Ouest.

    Autre nouvelle surprenante : le rorqual à bosse Tic Tac Toe est déjà arrivé dans la région Tadoussac-Les Escoumins! Le 3 mai, lors des premières excursions en mer de la saison, cette femelle était découverte au large des Bergeronnes. Notre collaborateur Renaud Pintiaux nous raconte cette rencontre dans son carnet de terrain. Le lendemain, une autre surprise: un rorqual à bosse de très petite taille, juvénile, était aussi observé près de la côte des Bergeronnes!

    Et puis, des groupes de bélugas, certains de plusieurs dizaines de bélugas, un ou deux rorquals communs et environ cinq petits rorquals ont également été repérés dans ce secteur du Saint-Laurent.

    En Gaspésie, dans le secteur de Percé, des petits rorquals ont été remarqués au cours de la dernière fin de semaine et un rorqual commun a été vu entre le quai de Percé et l’île Bonaventure le 5 mai. Puis, de grandes baleines ont aussi été repérées dans la baie des Chaleurs, plus précisément dans la région de Caplan, au cours des dernières jours.

    Pour en savoir plus:
    Sur les épaulards