Old Harry et exploration des hydrocarbures : les consultations publiques débutent pour la portion terre-neuvienne du golfe du Saint-Laurent

  • 27 / 09 / 2012 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Elles porteront sur la mise à jour de l´évaluation environnementale stratégique (ÉES) menée dans cette partie du golfe. La Coalition Saint-Laurent invite les communautés côtières, préoccupées par l´implantation d´une industrie pétrolière, à y participer et envoyer leurs commentaires. Même si elles sont annoncées dans un délai très court, puisque la première séance commence le 30 septembre.

    L´Office Canada—Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (l´Office) vient d´annoncer que des consultations publiques vont commencer dans les prochains jours. Ces consultations porteront sur la mise à jour de l ‘évaluation environnementale stratégique (ÉES) dans la partie terre-neuvienne du golfe du Saint-Laurent, c´est-à-dire à l ‘ouest de la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

    Cette ÉES, publiée en 2005, a été modifiée en 2007. Une nouvelle mise à jour est en cours actuellement, avec le projet à court terme d´exploration et d´exploitation du gisement d´hydrocarbures Old Harry. Situé à 80 km des îles de la Madeleine, à cheval sur la frontière entre les provinces du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador, ce projet fait aussi l ‘objet d´une ÉES dans la portion québécoise, qui doit livrer son rapport d´ici la fin de l´année 2012.

    « Face aux nombreuses inquiétudes quant à l´avènement potentiel de l´industrie pétrolière dans le golfe, et sachantqu ‘un déversement pourrait affecter les provinces voisines de Terre-Neuve, il est primordial que cette mise à jour soit réalisée de manière adéquate. Soulignons que lors de la dernière mise à jour, en 2007, seulement 6 personnes avaient été consultées », souligne Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki.

    Dans quelques jours du côté de Terre-Neuve, puis dans les cinq provinces côtières

    Les séances de consultation publique se tiendront dès le 30 septembre 2012, avec quatre séances dans des municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador, du 30 septembre au 3 octobre, et une séance à Lourdes-de-Blanc-Sablon dans la province du Québec, le 4 octobre. D´autres consultations sont prévues jusqu´au 25 octobre, au Québec et dans les trois autres provinces bordant le golfe du Saint-Laurent, mais les dates ne sont pas encore annoncées.

    La Coalition Saint-Laurent (CSL) invite donc les communautés côtières des cinq provinces du golfe à se faire entendre, soit tous les groupes et les individus préoccupés par une éventuelle implantation de cette nouvelle industrie dans le golfe. « Leur contribution est essentielle pour l´avenir du golfe », déclare la CSL dans son communiqué de presse du 24 septembre 2012. « La CSL trouve cependant fort regrettable que les communautés soient informées de la tenue des consultations dans un si court délai, sachant qu´il faut du temps pour bien s´y préparer. »

    Les commentaires écrits figureront à l´ébauche du rapport

    Les personnes ou les organismes peuvent envoyer à l´Office leurs commentaires par écrit, durant le processus des consultations publiques, qui seront mis en ligne sur le site de l´Office dans la langue de rédaction.

    L´Office précise que les avis ou commentaires qui parviendront à l´Office durant le processus de consultation publique seront pris en considération pour la rédaction d´une ébauche de rapport sur la mise à jour de l´ÉES. Cette ébauche sera mise à la disposition du public qui aura la possibilité de l´examiner et de la commenter.

    Quelques jours pour lire 410 pages de rapports

    La CSL mentionne que le rapport de l´ÉES réalisée en 2005 fait 350 pages et la mise à jour de 2007, 60 pages. « À ce jour, aucun document de synthèse n´a été mis à la disposition du public et les documents ne sont disponibles qu´en anglais. »

    « Il est particulièrement désolant que la Gaspésie ne soit pas visitée, tel que nous l´avions fortement recommandé, compte tenu des importantes préoccupations des gens de cette région, poursuit Mme Giroux. Aussi, nous espérons que des séances de consultations soient offertes auprès des Premières Nations ».[Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, Coalition Saint-Laurent]

    En savior plus

    Sur le site du L´Office Canada—Terre Neuve et Labrador des hydrocarbures extracôtiers annonce la tenue de séances de consultation publique pour la mise à jour de l´évaluation environnementale stratégique (EES) du secteur extracôtier de l´Ouest de Terre Neuve et Labrador