Old Harry: Corridor Resources n’aura pas d’extension pour son permis de forage

  • 08 / 03 / 2012 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    La compagnie d´exploration d´hydrocarbures devra s´en tenir à la date butoir du 15 janvier 2015 pour débuter le forage sur le gisement situé dans le golfe du Saint-Laurent. Quant à l´évaluation environnementale stratégique de la partie terre-neuvienne du golfe, elle devra se faire avec des consultations publiques et avant toute évaluation environnementale sur le site spécifique à Old Harry.

    L´annonce a été faite par l´Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (l´Office) le 28 février 2012. L´Office refuse à Corridor Resources sa demande d´extension de son permis pour procéder au forage exploratoire sur la partie terre-neuvienne du gisement de pétrole et de gaz baptisé Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent. La compagnie doit démarrer le forage avant le 15 janvier 2015 sous peine de perdre son permis exclusif.

    « La compagnie Corridor Resources avait déjà obtenu un sursis de deux ans en novembre dernier, et voici qu´elle redemandait maintenant un nouveau sursis d´une durée illimitée. Cette façon de jouer avec l´avenir du golfe est tout à fait indécente. C´est plutôt le golfe du Saint-Laurent lui-même qui devrait bénéficier d´un sursis, alors que la menace d ‘un forage pétrolier est toujours présente », affirme Danielle Giroux, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent, qui salue favorablement cette décision.

    Un nouveau processus s´engage du côté de Terre-Neuve

    L´Office a également annoncé que l´évaluation environnementale stratégique (ÉES) sur la partie du golfe dépendant de la province de Terre-Neuve-et-Labrador devra livrer ses conclusions avant qu´une évaluation environnementale sur le site du gisement Old Harry soit effectuée. Cette ÉES sera réalisée, à partir de la mise à jour de l´ÉES de 2005 amendée en 2007, tel que l´avait annoncé le ministre de l´Environnement Peter Kent en août 2011, sous la pression des demandes du public et de la Coalition Saint-Laurent. « Il est logique que les grands enjeux liés à l´exploration pétrolière dans la partie terre-neuvienne soient examinés avant de se pencher sur un projet précis », mentionne la Coalition dans son communiqué du 29 février 2012.

    L´Office précise que cette ÉES devra s´accompagner de neuf consultations publiques réparties dans les cinq provinces bordant le golfe du Saint-Laurent, dont deux au Québec. On peut lire ces détails dans le document de l´appel d´offres que l ‘Office vient de lancer pour la réalisation de cette ÉES. L´ÉES, prévue se terminer en début d´année 2013, risque de se prolonger en 2014, ce que craint Corridor Resources et ce qui avait motivé sa demande d´extension de permis.

    Vers un possible moratoire sur tout le golfe

    « Cette décision pourrait à terme enlever l´épée de Damoclès qui pèse sur l´ensemble du golfe avec le projet de Corridor Resources. Si ce permis tombe, le contexte sera favorable à l´instauration d´un véritable moratoire sur tout le golfe, permettant une évaluation en profondeur du golfe et des risques reliés à tout projet d´exploration ou d´exploitation d ‘hydrocarbures », explique Christian Simard, directeur général de Nature Québec.

    Rappelons que le gisement Old Harry se situe à cheval sur la frontière maritime séparant Terre-Neuve-et-Labrador du Québec. Dans la partie québécoise du golfe, un moratoire a été instauré et l´ÉES2 en cours de réalisation devrait livrer ses résultats d´ici l´automne 2012.

    « Au-delà des intérêts privés de Corridor Resources et des traitements de faveur que la compagnie réclamait, il est impératif que la priorité soit donnée aux écosystèmes du golfe et aux communautés côtières si dépendantes de la santé du golfe », mentionne Sylvain Archambault, biologiste à la SNAP Québec.[Nature Québec, Coalition Saint-Laurent, Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers]

    En savior plus

    Sur le site de Nature Québec : Old Harry: Corridor Resources se voit refuser l´extension de son permis (communiqué de la Coalition Saint-Laurent)