Lundi 17 août 2015

Vagues, brume et vent m’attendent au large de Tadoussac. Je sais, avant même d’embarquer dans le zodiac, qu’aujourd’hui, ce ne sera pas une journée des plus faciles, mais je ne me laisse pas décourager par cet obstacle! Mon optimisme n’est pas en vain. Aussitôt partis de la marina, nous apercevons au loin des bélugas dans l’embouchure du Saguenay. Le trajet de Tadoussac aux Bergeronnes n’est pas des plus chauds et secs, mais un sourire est présent sur toutes les lèvres après avoir vu ces premières baleines blanches.

L’arrivée dans le fjord est non seulement embellie par les premières baleines de la journée, mais aussi par des conditions météo complètement différentes. Le soleil est au rendez-vous, le vent est coupé par les montagnes et l’eau est calme. C’est un temps parfait pour prendre refuge dans le fjord pour quelques heures. Bélugas, phoques communs et même un petit rorqual en alimentation de surface sont au rendez-vous.

En début d’après-midi, la nappe de brouillard commence à se dissiper. C’est le temps de repartir dans l’estuaire du Saint-Laurent au large des villages de la Côte-Nord. Malgré les vagues et le vent, quelques petits rorquals et un rorqual commun sont aperçus au large du cap Granite. Bp942, aussi connu sous le surnom de Piton, est identifié comme étant le rorqual commun. On peut l’apercevoir à trois reprises et il nous montre même un petit bout de sa queue lors d’une observation.

Suite à ces observations, c’est le retour à la marina. Malgré une météo, disons un peu effrayante en début de journée et des vêtements complètement détrempés en fin de journée, elle a été riche en observations! Comme quoi on ne peut pas se fier à la météo pour deviner ce que l’on verra en excursion.

UntitledCatherine Chassé s’est jointe à l’équipe du GREMM cette année. Dans le cadre du programme de recensement photographique des grands rorquals du parc marin, elle recueille photos et données à bord des bateaux d’excursion. Elle partage aussi ces informations avec l’équipe de rédaction de Baleines en direct.

Carnet de terrain - 29/8/2015

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Avec les bélugas… et une fin de saison sous les premiers flocons

Carnet de terrain écrit en collaboration avec Laurence Tremblay Une saison de terrain pleine de rebondissements se termine pour l’équipe…

|Carnet de terrain 5/11/2020

Avec les visiteurs… au Centre d’interprétation des mammifères marins en période de COVID-19

Qu’elles se déroulent sur l’eau ou sur la terre, les activités de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur…

|Carnet de terrain 9/9/2020

Avec les bélugas… photographiés de la rive

Depuis 8h le matin, l’assistant de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), Mathieu Marzelière,…

|Carnet de terrain 3/9/2020