Les touristes veulent en apprendre davantage sur la mer et les baleines pendant leur croisière d’observation

  • © GREMM
    17 / 12 / 2014 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Pour eux, il s’agit bien d’acquérir des connaissances sur le monde de la mer et les cétacés et non pas s’amuser à bord d’un bateau d’excursion, ce que rappelle et confirme une récente étude. Quant aux thèmes qu’ils souhaitent voir abordés, ce sont ceux qui les touchent: la naissance, vie et mort des cétacés ainsi que ce qui les menace et les protège. L’émotion doit donc être directement reliée à ces connaissances.

    L’industrie touristique d’observation des cétacés connait un essor important dans le monde entier depuis qu’elle s’est créée à la fin des années 1970. Au fil de plus de trois décennies, le comportement des touristes a évolué. Depuis les années 2000, il est manifeste qu’ils s’attendent à recevoir une interprétation de qualité et acquérir des connaissances sur les baleines et les dauphins. Si certains pensent encore que les touristes veulent seulement s’amuser pendant leurs vacances — et non pas être éduqués —, l’argument ne tient pas, rappelle Michael Lück, un expert dans le domaine du tourisme. Celui-ci avait réalisé une étude en 2003 et était parvenu à cette conclusion d’ordre général.

    Ce chercheur vient de livrer les résultats d’une deuxième étude qu’il a menée en Nouvelle-Zélande, poursuivant la recherche sur le thème de celle de 2003. Il a interrogé les touristes après leur croisière d’observation pour connaître leur niveau de satisfaction au sujet de leur expérience et par rapport à leurs attentes en matière d’éducation sur les cétacés. Dans deux lieux de la Nouvelle-Zélande, les touristes ont répondu à des questionnaires composés d’une quarantaine de questions fermées et ouvertes, entre décembre 2011 et février 2014, pendant la période estivale de l’hémisphère sud. L’étude a été publiée par Elsevier le 17 novembre dernier.

    L’émotion des grands thèmes de vie au cœur de l’apprentissage

    Selon l’analyse des réponses à une centaine de questionnaires récoltés, on apprend que les touristes se disent très satisfaits de leur croisière et du niveau de connaissances des naturalistes présents à bord. Mais ils souhaitent globalement en apprendre davantage sur le monde de la mer et la vie marine, sur les cétacés et leur environnement naturel ainsi que sur les autres espèces sauvages marines présentes dans leur habitat. En ce qui concerne les baleines et dauphins, ils veulent acquérir plus de connaissances sur leur cycle de vie, la naissance, leurs comportements sociaux, les menaces qui pèsent sur eux et les moyens de conservation mis en œuvre pour les protéger et protéger leur habitat.

    Les thèmes souhaités par les touristes correspondent à ceux proposés au personnel de l’industrie d’observation par deux modèles de scénario d’interprétation développés dans les années 1990. Ces modèles préconisent de mettre l’accent sur des thèmes et des sujets qui impliquent l’affectivité des humains. Comme souvent dans le domaine de l’éducation, c’est donc en sollicitant à la fois la curiosité et les émotions des touristes que ceux-ci pourront acquérir et retenir les connaissances sur les cétacés qu’ils recherchent.

    Source

    Sur le site de ScienceDirect (en anglais seulement):

    Education on marine mammal tours – But what do tourists want to learn?

    En savoir plus:

    Sur le site de ScienceDirect (en anglais seulement):

    Education on marine mammal tours as agent
    for conservation—but do tourists want
    to be educated?

    Sur le site de Baleines en direct:

    Le dérangement par les bateaux d’observation

    L’observation des baleines (archive des Actualités d’ici et d’ailleurs)

    Alliance Éco-Baleine