Les rorquals chassent le capelan qui «roule sur les berges»

  • © Pêches et Océans Canada
    21 / 05 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux

    © Pêches et Océans Canada

    Des résidants de Portneuf-sur-Mer et de Gallix en Côte-Nord mentionnent que des «mannes» de capelans ont commencé à «rouler» dans les vagues près des berges. Ces petits poissons argentés s’aventurent chaque année sur certaines plages du Saint-Laurent pour y déposer leurs œufs qui demeureront enfouis dans le substrat jusqu’à l’éclosion. La fraie se déroule normalement de la mi-avril au début juillet sur la Côte-Nord. Pour les habitants, il s’agit d’une pêche miraculeuse qu’on récolte même avec un seau ou une pelle.

    Pour les petits rorquals, ces bancs de capelans deviennent aussi une chasse fructueuse. Pour réussir à attraper ces rapides proies, les petits rorquals déploient plusieurs manœuvres de chasse. À Franquelin, notre collaboratrice a observé au moins trois petits rorquals différents entre le 14 et le 19 mai. Le 6 mai, elle a aperçu un grand souffle. Un rorqual commun? Une seule observation confirmée de rorqual commun a été réalisée par les excursionnistes de la région de Tadoussac. Une rumeur circulait également à propos d’un rorqual commun dans le secteur de La Malbaie, rapporte une pilote des Escoumins. À défaut de l’avoir aperçu, elle mentionne avoir observé plusieurs bélugas près de la côte de Charlevoix entre Saint-Joseph-de-la-Rive et Cap-à-l’Aigle. Le 18 mai, un rorqual à bosse était remarqué dans la baie de Gaspé. Tout comme les petits rorquals, les rorquals communs et les rorquals à bosse sont friands de capelans.

    En savoir plus :

    Sur le capelan, une espèce fragile

    Sur le Réseau des observateurs du capelan (ROC)

    Observation du capelan : des chercheurs nord-côtiers lancent un appel à la population (Ici Radio-Canada, 14 mai 2015)