Les marsouins communs : une vie courte mais bien remplie

  • Les marsouins communs peuvent être vus seuls, en paires ou en groupes. © GREMM
    14 / 07 / 2017 Par Collaboration spéciale -

    Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

    Plusieurs observations de marsouins communs sont rapportées ces derniers temps. Plus petit cétacé du Saint-Laurent, le marsouin commun a la longévité la plus courte de tous, soit entre 10 et 13 ans. Il vit cependant sa vie intensément, surtout au niveau de la reproduction.

    Quelques faits surprenants : les femelles peuvent être lactantes et gestantes à la fois, leur permettant de donner naissance tous les ans. Les mâles pratiquent la compétition par le sperme – leurs testicules atteignent ainsi jusqu’à 7% de la masse corporelle de l’animal en période de reproduction, soit 3 kg pour un poids total de 45 kg environ. La rivalité entre mâles se concrétise en une production élevée de semence. Les marsouins sont aussi polygynes, c’est-à-dire qu’ils s’accouplent avec plusieurs femelles, et vont introduire en elles de grandes quantités de sperme, éjectant du même coup une partie de celui des autres mâles.

    Gardez l’œil ouvert : c’est le temps des naissances… pas seulement pour les bélugas, mais aussi chez les marsouins communs – plus particulièrement au début de l’été. Des gens auraient d’ailleurs observé récemment des paires constituées de mères et de jeunes.


     

    Audrey Tawel-Thibert s’est jointe à l’équipe du GREMM en 2016 à titre d’assistante de recherche pour le programme de recensement photographique des grands rorquals. De retour cette année comme rédactrice et naturaliste, elle met sa plume au service de Baleines en direct et de Portrait de baleines et partage sa passion des baleines aux visiteurs du Centre d’interprétation des Mammifères Marins (CIMM).