Les « dunes de sable »… plutôt des terrasses marines

  • Dunes de sable de Tadoussac © Isabelle (Flickr)
    07 / 07 / 2017 Par Collaboration spéciale

    Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

    Ces fameuses élévations sablonneuses, communément appelées « dunes », font partie des joyaux naturels de la Côte-Nord. Une activité inusitée y prenait place vers 1940 : le ski sur sable. Ce sport fut pratiqué jusqu’en 1983, année où il fut interdit définitivement à cause de la dégradation qu’il causait sur ce milieu fragile.

    Mais ces dunes sont en fait des terrasses marines. Leur formation remonte à plus de 10 000 ans, lors de la dernière glaciation. Un énorme glacier, ou delta, celui-là même à qui l’on doit le fiord du Saguenay, s’était alors mis à fondre. Les eaux libérées ont provoqué un dépôt de sédiments que le glacier avait apportés sur son passage. La lithosphère, aussi appelée croute terrestre, s’est graduellement redressée et le retrait de la mer s’est ensuivi. Ce processus s’est déroulé en plusieurs phases, expliquant les deux plateaux distincts que l’on admire aujourd’hui et qui composent ces terrasses marines.


     

    Audrey Tawel-Thibert s’est jointe à l’équipe du GREMM en 2016 à titre d’assistante de recherche pour le programme de recensement photographique des grands rorquals. De retour cette année comme rédactrice et naturaliste, elle met sa plume au service de Baleines en direct et de Portrait de baleines et partage sa passion des baleines aux visiteurs du Centre d’interprétation des Mammifères Marins (CIMM).