Les baleines ont-elles des dents de bébé?

  • Un béluga est à la surface et sa bouche est ouverte.
    Les dents permanentes du béluga sont complètement développées vers l'âge de 2 ans. Contrairement à plusieurs autres mammifères, elles ne sont pas précédées de dents de lait. // In belugas, permanent teeth are fully developed around the age of two. Unlike many other mammals, they are not preceded by milk teeth. © GREMM
    04 / 02 / 2019 Par Jeanne Picher-Labrie - /

    L’équipe de la Baleine nomade a reçu cette question de la part d’une classe. On s’est creusé les gencives ensemble pour trouver la réponse!

    Les humains ont deux générations de dents : les dents déciduales (du latin «tombant») aussi appelées «dents de lait» et les dents permanentes. Ce phénomène appelé diphyodontie est spécifique aux mammifères. Cependant, les baleines à dents (odontocètes), comme les bélugas, marsouins et dauphins, font exception à la règle parmi les mammifères. Elles ne reçoivent pas la visite de la fée des dents puisqu’elles possèdent seulement une génération de dents qu’elles conservent toute leur vie.

    Et les baleines à fanons (mysticètes), qui n’ont pas de dents, perdent-ils leurs fanons? Non, ils ne sont pas conçus pour tomber! Comme les ongles et les cheveux, les fanons sont composés de kératine et poussent (et s’usent) en continu. Les baleineaux naissent sans fanons ou avec des fanons courts qui vont pousser en même temps que l’animal grandit.

    Évolution des dents

    L’évolution des dents et des fanons chez les baleines est encore couverte d’un certain mystère. On apprenait récemment l’existence d’une baleine sans dents ni fanons, une découverte qui modifie notre compréhension de l’apparition des fanons.

    L’ancêtre commun des baleines à dents et des baleines à fanons avait, tout comme les autres mammifères, deux générations de dents. Cela signifie que les baleines à dents ont perdu une des deux générations et que les baleines à fanons ont perdu les deux. Toutefois, des bourgeons dentaires apparaissent quand même au stade embryonnaire des baleines à fanons, sans que les dents se développent. C’est un vestige de leur ancêtre qui possédait des dents. L’observation de traits ancestraux chez les embryons est utile pour établir des arbres phylogénétiques, sortes d’arbres généalogiques des espèces vivantes et éteintes. C’est ainsi qu’on peut mieux comprendre d’où viennent certains traits et dans quel contexte ils sont apparus ou disparus.

    En plus de la disparition d’une génération de dents, les dents des baleines sont différentes de celles des autres mammifères sur plusieurs aspects. Chez la plupart des espèces, les dents d’un odontocète sont très semblables entre elles, alors que les autres mammifères possèdent plusieurs types de dents spécialisées : incisives, canines, prémolaires et molaires. De plus, chez les mammifères terrestres, les dents de la mâchoire du haut s’emboitent avec celles du bas, ce qui facilite la mastication. Ce caractère aurait été perdu chez les mammifères marins, possiblement car ils avalent tout rond la nourriture. La disparition d’une génération de dents chez les baleines à dents semble mal comprise, mais elle est surement liée à l’alimentation ou bien à l’environnement aquatique. Une des hypothèses émises est que les baleineaux doivent pouvoir s’alimenter rapidement comme les adultes pour survivre, ce qui nécessite une dentition complète dès le sevrage pour chasser efficacement.

    Pour en savoir plus

    L’évolution des baleines

    Sources

    (2013) Armfield, B.A., Z. Zheng, S. Bajpai, C. J. Vinyard and JGM Thewissen. Development and evolution of the unique cetacean dentition. (États-Unis). PeerJ 1(1).


    Jeanne Picher-Labrie a rejoint l’équipe de Baleines en direct en 2019 en tant que stagiaire en rédaction. Étudiante au baccalauréat en biologie, elle est depuis toujours émerveillée par la nature. Elle en apprend chaque jour un peu plus sur les mammifères marins du Saint-Laurent et souhaite partager sa fascination grâce à la vulgarisation scientifique.