Le système acoustique du marsouin du Yangtsé sous la loupe

  • 07 / 11 / 2013 Par Christine Gilliet – Mots et Marées - /

    Des biologistes ont étudié les capacités auditives de ce petit cétacé d’eau douce menacé de disparaître, notamment à cause de la pollution sonore. Leur étude révèle des variations entre les odontocètes.

    Une équipe de scientifiques chinois et états-uniens ont mené une étude sur le marsouin du Yangtsé (Neophocaena asiaeorientalis asiaeorientalis) pour comprendre comment ce cétacé perçoit les sons de son environnement et l’impact qu’ils exercent sur son mode de vie. Leur étude vient d’être publiée dans The Journal of Experimental Biology. Ils espèrent que leurs nouvelles connaissances contribueront à mettre en place des mesures de conservation adaptées pour mieux le protéger.

    Le marsouin du Yangtsé, un marsouin d’eau douce, est au bord de l’extinction en raison de la forte dégradation de son habitat et des pressions liées aux activités humaines qu’il subit. Les nuisances sonores sont particulièrement importantes dans le fleuve Yangtsé, en Chine, qui voit ses écosystèmes bouleversés par la construction du plus grand barrage hydroélectrique du monde, le barrage des Trois-Gorges, ainsi que par le trafic maritime, la pollution chimique et la pêche.

    Toute la tête «entend»

    Les quelque 70 espèces de cétacés à dents ou odontocètes (notamment les dauphins, marsouins, bélugas) ne possèdent pas d’oreille externe. Les scientifiques ont établi, de manière générale, qu’ils perçoivent les vibrations des ondes sonores par des aires et organes spécialisés situés dans et autour de la mâchoire inférieure. Les études approfondies sur les variations morphologiques chez ces diverses espèces sont rares, et aucune étude n’existait à ce jour sur le marsouin du Yangtsé.

    Les résultats montrent que les zones de sensibilité aux ondes sonores chez les marsouins du Yangtsé sont réparties sur toute la tête et pas seulement au niveau de la mandibule. Son système acoustique est omnidirectionnel, c’est-à-dire que la réception des sons est d’importance presque égale dans toutes les directions. Les auteurs de l’étude estiment que les marsouins du Yangtsé, avec ces capacités auditives particulières, doivent avoir de grandes difficultés à discerner les sons de leurs proies ou de leurs congénères au milieu du bruit incessant émis dans leur environnement, de même qu’à trouver leurs repères pour s’orienter.

    Les études ont été conduites sur deux marsouins placés dans un bassin de l’Académie chinoise des sciences à Wuhan en les soumettant à des tests semblables à ceux menés sur des nourrissons humains, en plaçant des capteurs à la surface de leur peau pour mesurer leurs réactions physiologiques à différentes ondes sonores. Ils ont également numérisé deux carcasses de marsouins échoués; les images ont révélé que les coussinets acoustiques graisseux sont plus épais et plus en forme de disques que ceux des autres odontocètes.

    Va-t-il disparaître comme le baiji?

    Selon les estimations d’une étude publiée en 2012, la population du marsouin vivant dans le Yangtsé et les lacs connectés au fleuve a diminué de moitié en six ans et ne compterait plus que 1 000 individus. Elle décline de 13,7 % par an et les scientifiques sonnent l’alarme de sa disparition qu’ils prévoient d’ici 2025 si la courbe ne s’inverse pas. Dans le fleuve, les diverses populations de dauphins, marsouins et poissons sont en péril; le dauphin du Yangtsé (Lipotes vexillifer) ou baiji est une espèce considérée disparue depuis 2008 par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

    Sources: Science Daily, Gentside, The Journal of Experimental Biology, Nature World News, Mongabay

     

    Pour en savoir plus:

    Sur le site de Science Daily (en anglais seulement) :
    Yangtze Finless Porpoise: Highly Endangered Mammal Trying to Cope With Constant Shipping, Dredging and Underwater Construction

    Sur le site de Gentside:
    Comprendre le marsouin du Yang-Tsé-Kiang pour mieux le protéger

    Sur le site de The Journal of Experimental Biology (en anglais seulement):
    Hearing pathways in the Yangtze finless porpoise, Neophocaena asiaeorientalis asiaeorientalis

    Sur le site de Nature World News (en anglais seulement):
    Study of Yangtze Finless Porpoise Reveals Not All Cetaceans Hear Alike

    Sur le site de Mongabay:
    Le marsouin du Yangtsé réduit à 1 000 spécimens tandis que le fleuve le plus dégradé du monde pourrait déclarer une nouvelle extinction

    Sur le site de Baleines en direct:
    Les odontocètes

    Les cinq sens