Le Réseau d’observation de mammifères marins (ROMM) recherche des stagiaires étudiants pour l’été 2018, qui vivront un moment privilégié en côtoyant les baleines et les phoques du Saint-Laurent. Ces mammifères marins sont au centre des missions de l’organisme à but non lucratif : la protection et la conservation.

Plusieurs stages sont disponibles :

Observation terrestre de bélugas à Rivière-du-Loup et à Cacouna (35 heures par semaine);

Caractérisation des activités d’observation en mer à Rivière-du-Loup (30-35 heures par semaine);

Caractérisation des activités d’observation en mer en Gaspésie uniquement pour les Canadiens (25 à 30 heures par semaine).

Les observations terrestres, faites à partir du quai de Rivière-du-Loup et du port de mer de Gros-Cacouna, se déroulent du début mai jusqu’à la fin aout 2018. Les observations en mer, quant à elles, commencent à la mi-juin et se terminent aussi à la fin aout 2018. C’est le bon moment pour aider un organisme à répertorier des informations sur la répartition géographique et l’abondance de ces mammifères marins dans l’estuaire du Saint-Laurent et une chance unique de gagner de l’expérience!

Pour vous inscrire, avant le lundi 20 novembre 2017, c’est par ici : Emplois et stages du ROMM.

Une technicienne observe les bélugas à partir du site d’observation terrestre au quai de Rivière-du-Loup. © ROMM
Une technicienne observe les mammifères marins à partir du site d’observation terrestre de Cacouna. © ROMM
Actualité - 4/10/2017

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Des fossiles de baleines révèlent leurs secrets

Un fossile datant de l’époque de l’Oligocène a été étudié en Caroline du Sud en 2020 par une équipe de…

|Actualité 7/1/2021

5 initiatives prometteuses pour éviter les collisions avec les baleines

Imaginez que votre salle à manger, votre chambre à coucher et la garderie de votre enfant soient en permanence traversées…

|Actualité 5/1/2021

Généreux pour vos proches et les baleines

La période des fêtes 2020 aura son lot de défis à l’image des périodes d’adaptations que chacun a dû vivre…

|Actualité 4/12/2020